BFM Business

Berlin interdira presque tous les diesel début 2019

Les diesel de normes Euro 0 à 5, soit ceux de plus de trois ou quatre ans, ne pourront plus emprunter 15 kilomètres de rues de Berlin dès avril 2019.

Les diesel de normes Euro 0 à 5, soit ceux de plus de trois ou quatre ans, ne pourront plus emprunter 15 kilomètres de rues de Berlin dès avril 2019. - AFP

Une décision de justice oblige la capitale allemande à interdire les diesel sur certains grands axes. Même les propriétaires de diesel récents sont concernés.

Le diesel n’a plus droit de cité en Allemagne. Ce mardi, le tribunal de Berlin a rendu une décision exigeant que la majorité des diesel disparaissent de certaines rues de la capitale allemande. Ainsi, les véhicules diesel de normes Euro 0 à 5, soit ceux de plus de trois ou quatre ans, ne pourront plus emprunter 15 kilomètres de rues de Berlin à compter du 1er avril 2019, a indiqué le tribunal administratif de Berlin dans un communiqué, rapporte l’AFP.

Une toute petite partie de la ville interdite

Si elle est forte symboliquement, car elle touche les diesels récents, cette décision semble bien dérisoire dans les faits. Elle ne concerne que 15 kilomètres, soit 11 rues, et donc à peine 0,003% du total du réseau routier de la capitale allemande. Selon la presse allemande, environ 20.000 voitures seraient concernées. L’interdiction concerne aussi bien les voitures que les camions. Cette décision va de pair avec la mise en place de zone 30 dans le centre-ville de Berlin, afin de réduire la pollution, selon l'agence allemande dpa.

Cette nouvelle décision judiciaire fait suite à une précédente décision de la cour administrative fédérale de Leipzig. Le 18 mai, cette dernière autorisait les villes à prendre leurs propres arrêtés d’interdiction des véhicules diesel. Le but: respecter les normes environnementales européennes de plus en plus sévères, et que les villes allemandes dépassaient allègrement.

Une association de protection de l’environnement avait en effet attaqué en justice deux des villes les plus polluées d’Allemagne, les villes de Stuttgart et Düsseldorf, pour les forcer à respecter les normes en matière d’émissions d’oxyde d’azote. Ce polluant dangereux pour la santé était au cœur du scandale Volkswagen, est principalement émis par les moteurs diesel. Francfort et Hambourg ont déjà interdit la circulation.

Pauline Ducamp, avec AFP