BFM Business

La Banque Postale envisagerait le rachat de HSBC France

-

- - Tolga Akmen - AFP

Selon Reuters, la filiale de la Poste pourrait formuler une offre et aurait mandaté Barclays pour mener des travaux préparatoires.

Les manifestations d'intérêt pour la reprise de la banque de détail HSBC France commencent à être connues. Selon Reuters qui s'appuie sur des sources proches du dossier, la Banque Postale envisagerait de déposer une offre.

Elle aurait mandaté la banque britannique Barclays afin de mener les travaux préparatoires à cette offre. Aucune des parties n'a souhaité commenté ces informations.

Rappelons que la filiale de la Poste est en passe de prendre le contrôle de CNP Assurances afin de créer un pôle public dans la banque et l'assurance tourné vers les zones rurales françaises.

Il y a une semaine, on apprenait que des discussions allaient démarrer avec des banques françaises et étrangères qui ont manifesté ces derniers mois leur intérêt ces derniers mois pour le périmètre concerné.

HSBC a mandaté la banque d'investissement Lazard pour mener à bien cette opération, qui concerne un réseau d'environ 270 agences hérité du rachat de l'ex-Crédit Commercial de France en 2000.

Joint par l'AFP, le délégué CFDT Pascal Montmain a expliqué pour sa part avoir participé à "une réunion avec la direction générale, qui nous a fait part de deux hypothèses, restructuration interne ou cession d'une partie des activités, ce qui est le plus probable". 

"Ils se donnent 4 mois pour trouver un acheteur pour l'activité des particuliers et de la petite entreprise, soit environ 5.000 salariés", poursuit le syndicaliste. "Bien entendu on est inquiets pour l'emploi".

Si aucune offre d'achat n'est retenue par le groupe, HSBC pourrait lancer une restructuration, d'après la même source. Il faut dire que la filiale ne serait pas rentable avec une perte de 17 millions d'euros en 2018 contre un bénéfice de 77 millions l'année précédente. Ses activités de banque de détail pourrait être valorisées entre 1 et 1,5 milliard d'euros, selon les analystes de KBW cités par Reuters.

Le 21 septembre dernier, BFM Business révélait une note interne adressée par mail aux salariés dans laquelle le directeur général de HSBC France Jean Beunardeau confirmait que la filiale allait bien faire l'objet "d'une revue stratégique" par la maison-mère. En réalité, c'est bien une cession qui était dans les tuyaux et qui devrait bientôt être officialisée.

OC