BFM Business

Le pass sanitaire ne s'appliquera pas dans les restaurants d'entreprise

Le ministère du Travail rappelle vendredi que la plupart des entreprises ne seront pas tenues d'exiger le pass sanitaire à leurs salariés, puisque celui-ci ne s'applique qu'aux établissements recevant du public.

Le pass sanitaire ne s'appliquera qu'aux salariés des établissements recevant du public (plus de 50 clients), à compter du 30 août. En conséquence, les entreprises ne seront pas tenues d'exiger le pass sanitaire à leurs salariés à l'entrée de leur établissement, précise ce vendredi le ministère du Travail.

Pour les mêmes raisons, le pass sanitaire ne sera pas non plus réclamé pour accéder aux restaurants d'entreprises.

Sanctions pour les salariés récalcitrants

L'avant-projet de loi, sur lequel le Conseil d'Etat rendra son avis lundi, stipule que seuls les employés des lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, comme les cinémas, le personnel des cafés et des restaurants, des établissements accueillant des personnes vulnérables et des centres commerciaux devront être titulaires d'un pass sanitaire.

Tout comme les salariés en contact avec le public lors des transports de longue distance (TGV et intercités), à l'image des contrôleurs.

A partir du 30 août, les salariés qui ne seront pas en mesure de présenter à leur employeur un examen de dépistage négatif du Covid-19, une preuve de vaccination ou un certificat de rétablissement, seront mis à pied pendant deux mois, sans rémunération, avec licenciement à la clé s'ils ne se conforment pas à la règle.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech