BFM Business

SONDAGE BFMTV - Réforme des retraites: que craignent le plus les Français?

Edouard Philippe et Emmanuel Macron lors d'une réunion avec les partenaires sociaux à l'Elysée, le 10 décembre 2018.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron lors d'une réunion avec les partenaires sociaux à l'Elysée, le 10 décembre 2018. - Yoan VALAT / POOL / AFP

Alors que s'ouvre la concertation sur les retraites, les Français restent très partagés et craignent surtout de devoir travailler plus longtemps.

La réforme de retraites fait douter les Français. Alors que s'ouvre la grande concertation voulue par l'exécutif, un sondage Elabe pour BFMTV montre qu'ils sont très partagés sur le sujet. Ainsi si 32% d'entre eux se disent favorables à la mise en place de la retraite par points envisagée par le gouvernement, ils sont 43% à se dirent opposés (dont 23% très opposés). Le pourcentage d'indécis reste élevé puisqu'ils sont 24% à se dire aujourd'hui ni pour, ni contre.

Petite consolation pour le gouvernement, l'opinion est un peu plus favorable à la réforme qu'elle ne l'était en juillet dernier lors de la présentation du rapport Delevoye. La part des Français favorables est ainsi passée de 27 à 32%, tandis que celle des défavorables est passée de 47 à 43%. 

Que craignent-ils dans cette future réforme qui se profile? La réponse qui arrive en tête et qui est stable depuis le dernier sondage, c'est l'obligation de travailler plus longtemps. 74% des personnes interrogées citent en premier cet inconvénient de la réforme. Le deuxième point d'inquiétude concerne le montant des pensions. 68% des Français craignent qu'elles baissent avec la réforme. Mais sur ce point, ils semblent avoir un peu plus confiance puisqu'ils étaient 74% à le craindre en juillet dernier. Troisième crainte soulevée: l'obligation de faire appel à des organismes privés pour compléter la retraite pour 54% des personnes interrogées. En revanche, la suppression des régimes spéciaux de la fonction publique n'inquiète qu'une minorité d'entre elles (26%). 

Les Français dans leur majorité ne se font d'ailleurs guère de doute sur la concertation avec les partenaires sociaux et la consultation citoyenne. Pour 61% d'entre eux, tout est déjà décidé et les débats ne seront pas utiles.

Fort soutien pour les mobilisations

Des Français frileux par rapport à la future réforme des retraites et qui se disent solidaires des diverses mobilisations sociales. Interrogés sur leur attitude vis à vis de ces différents mouvement, les Français sont 90% à approuver la mobilisation du personnel des urgences hospitalières (67% la soutiennent et 23% ont de la sympathie) et 89% à approuver celle des pompiers.

Derrière, la mobilisation des policiers est approuvée par 75% des Français et la mobilisation contre la réforme des retraites est approuvée par 65% d'entre eux, soit un taux supérieur à celui de désapprobation. 

Plus loin, la mobilisation des gilets jaunes est approuvée désormais par moins d’un Français sur deux (47% contre 41% qui désapprouvent). L’approbation de la mobilisation des gilets jaunes est en baisse de 3 points par rapport à l’étude Elabe pour BFMTV du 24 avril dernier et sa désapprobation est en hausse de 7 points.

méthodologie

Sondage réalisé les 1er et 2 octobre 2019 sur internet auprès d'un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco