BFM Business
Social

Reforme des retraites: Gerald Darmanin n'est pas favorable à l'augmentation des cotisations

-

- - BFMTV

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a rappelé sur BFMTV que le gouvernement était prêt à discuter de tout pour parvenir à équilibrer le régime des retraites. Mais il ne se dit pas favorable à la suggestion de Laurent Berger, qui "tuerait l'économie".

Ce mardi, une nouvelle mobilisation contre la réforme des retraites est organisée, et demain, les syndicats sont invités à en discuter à Matignon. Sur BFMTV, Gerald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, rappelle que "l'on n'est qu'au début du débat".

L'objectif de cette réforme est de parvenir à équilibrer le régime des retraites. L'âge pivot est rejeté par les syndicats. Mais, comme Bruno Le Maire la veille, Gérald Darmanin explique que "si les partenaires sociaux ont des propositions pour équilibrer, on écoute".

"Cela tuerait l'économie"

Laurent Berger, numéro un de la CFDT, suggère dans un entretien paru mardi dans La Croix une hausse des cotisations.

"Il y a d'autres solutions de court terme, une hausse des cotisations, par exemple. Pourquoi est-ce tabou d'en parler, alors qu'il paraît tellement évident de demander à ceux qui ont rempli leur contrat de travailler plus longtemps?".

Une suggestion qui n'emporte pas l'adhésion du Ministre de l'Action est des Comptes Publics.

"Ce n'est pas notre proposition. On est prêt à discuter de tout, mais si on augmente les cotisations patronales, le patronat ne sera pas d'accord", fait-il savoir. Or tous les partenaires sociaux doivent trouver un accord commun.
"Nous ne sommes pas favorables à cela, car une augmentation des cotisations c'est moins de pouvoir d'achat pour les salariés et plus de charges pour les patrons, cela tuerait l'économie" , conclut le ministre.
Coralie Cathelinais