BFM Business

Retraite: première étape franchie pour le projet de loi

La réforme des retraites a été adoptée en commission

La réforme des retraites a été adoptée en commission - -

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée a adopté, ce mercredi 2 octobre, le projet de loi de réforme des retraites. Le gouvernement a accepté une modification du dispositif pénibilité.

Le projet de loi sur les retraites n'aura pas subi les modifications voulues. Il a été adopté, ce mercredi 2 octobre, par la commission des Affaires nationale, mais n'a été amendé qu'à la marge avant son passage en séance le 7 octobre.

Sur les 400 amendements déposés sur ce texte qui compte une trentaine d'articles, 140 ont été retenus, la plupart du groupe socialiste.

La principale modification apportée par les députés porte sur l'élargissement du futur "compte personnel de prévention de la pénibilité" qui permettra, à partir du 1er janvier 2015, d'accumuler des points en fonction du temps passé en situation de pénibilité.

Un amendement proposé par des députés socialistes a abaissé à 52 ans au lieu de 57 ans dans le texte initial le seuil à partir duquel les salariés pourront bénéficier de bonifications.

Revalorisation des pensions

En revanche, la commission n'a pas touché aux autres mesures essentielles de la réforme, comme l'allongement progressif à 43 ans (172 trimestres), d'ici 2035, de la durée nécessaire pour percevoir une retraite à taux plein.

L'autre revendication des socialistes concernait le report de janvier à octobre de la revalorisation des pensions prévue dans le texte. Elle n'a pas été adoptée. Si le gouvernement veut exclure les titulaires du minimum vieillesse de cette mesure d'économie (800 millions attendus en 2014), le PS proposait d'exempter les titulaires de retraites en dessous d'un certain seuil de revenus (qui pourrait être l'équivalent du Smic).

Diane Lacaze avec agences