BFM Business

La maintien de Richard chez Orange: Montebourg désavoué

Le ministre du Redressement productif a été désavoué par l'Elysée

Le ministre du Redressement productif a été désavoué par l'Elysée - -

Le ministre du Redressement productif avait réclamé le départ de Stéphane Richard de la tête d'Orange en cas de mise en examen. Dimanche, le chef de l'Etat l'a désavoué en souhaitant que l'ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde demeure à son poste pour l'instant.

La position de l'Elysée est tombée dimanche soir 16 juin, à la veille de la réunion du Conseil d'administration d'Orange ce lundi après-midi. Dans l'émission Capital sur M6, François Hollande a souhaité le maintien de Stéphane Richard à la tête de l'opérateur, du moins tant que la procédure judiciaire le permettra.

Une position qui place Arnaud Montebourg en situation inconfortable. Le 6 juin, dans une interview au Monde, le turbulant ministre du Redressement productif lançait en effet : "si [le PDG d'Orange] Stéphane Richard est mis en examen, il lui sera difficile de rester" à son poste.

Ce qui lui avait attiré les foudres de Laurence Parisot, la présidente du Medef, mais surtout de François Hollande. Le chef de l’Etat, par un sévère recadrage, l'a poussé à publier un démenti de ses propos afin de ne pas déstabiliser l’opérateur.

Il est vrai que le 9 juin, sur RTL, Fleur Pellerin, la ministre de l'économie nunérique avait, elle aussi, estimé que "la question du maintien de Stéphane Richard était posée".

Rôle positif de Stéphane Richard

Dimanche soir, avant que François Hollande ne s'exprime, Arnaud Montebourg a bien tenté de redresser la barre. Invité du Grand Jury sur RTL, il a estimé que Stéphane Richard a eu une action positive à la tête d'Orange. "En l'état, je considère qu'il a apporté des éléments positifs. Il a apaisé l'entreprise", a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI

>> Affaire Tapie: Montebourg veut le départ de Stéphane Richard s'il est mis en examen

>> Redressement productif : les tops et les flops d'Arnaud Montebourg

|||sondage|||896

Patrick Coquidé