BFM Business

Comment Orange perçoit la mise en examen Stéphane Richard

Stéphane Richard a été mis en examen

Stéphane Richard a été mis en examen - -

Stéphane Richard a été mis en examen ce mercredi 12 juin. Mais un porte-parole d'Orange affirme "qu'il sera à son bureau demain"

Stéphane Richard est mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Le parquet l'a annoncé ce mercredi 12 juin. Chez Orange, on prend acte de la décision

Matignon a annoncé tout à l'heure que le Conseil d'administration d'Orange serait réuni dans les prochains jours pour "tirer les conséquences" de cette mise en examen.

"Il sera demain matin à son bureau". Commentaire d'un porte-parole d'Orange. Officiellement, cette mise en examen n'aura aucune conséquence sur le rôle de Stéphane Richard à la tête d'Orange. Le groupe tente de minimiser. "Mise en examen ne veut pas dire culpabilité", rappelle-t-on en interne, avant de tenter de positiver : ça va lui permettre "de se défendre sereinement".

Après son départ de l'Hôtel Dieu, Stéphane Richard est parti retrouver sa femme et ses enfants, avant de reprendre dès demain son agenda de patron du CAC 40. Chez les syndicats les réactions sont plus mitigées.

"On imagine mal qu'il puisse rester"

D'un côté ceux qui veulent l'union sacrée derrière le patron, la CFDT et la CFE-CGC, qui veulent absolument séparer l'affaire judiciaire et la gouvernance de France Télécom. Leur position : pas question de rajouter de l'instabilité dans un groupe déjà en pleine tempête.

De l'autre, la CGT, premier syndicat du groupe, ou encore Sud, qui prennent leurs distances avec Stéphane Richard : commentaire d'un responsable de Sud : "vu la gravité des faits qui lui sont reprochés, on imagine mal qu'il puisse rester à la tête du groupe".

Anthony Morel