BFM Business

Coronavirus: Le Maire confirme que la "prime Macron" pourra être portée à 2000 euros, sous conditions

Bruno Le Maire

Bruno Le Maire - AFP

Le ministre de l’Economie a confirmé ce mardi que la prime de 1000 euros défiscalisée et désocialisée pourra être portée à 2000 euros dans les entreprises qui ont noué un accord de participation et d’intéressement.

Au lieu de 1000 euros, les salariés qui vont travailler en cette période de confinement pourront toucher 2000 euros de prime. C’est ce qu’a confirmé le ministre de l’Economie à BFMTV ce mardi, quelques heures après que sa collègue au Travail, Muriel Pénicaud, a affirmé que cette éventualité "n'était pas encore décidée".

Bruno Le Maire a ajouté que cette prime, que tous les distributeurs comme Leclerc et Carrefour ont déjà décidé de verser à leurs salariés, pourra continuer d'être accordée chaque mois jusqu’au 31 août. Et même les salariés au télétravail pourront en bénéficier. 

Un dispositif assoupli 

Ces 1000 euros correspondent à la “prime Macron”, une prime défiscalisée et exonérée de charges sociales instaurée lors de la crise des gilets jaunes. Le gouvernement avait renouvelé ce dispositif exceptionnel en 2020, mais l’avait assorti d’une condition: les primes ne pouvaient être versées que dans les entreprises qui ont noué un accord de participation et d’intéressement avec leurs syndicats.

Finalement, en pleine crise sanitaire, le dispositif a été assoupli en retirant cette condition, afin qu’un plus grand nombre de salariés puissent la toucher. Mais pour son doublement, il faudra bien que les entreprises aient négocié au préalable avec leurs représentants du personnel une prime d’intéressement et de participation.

dossier :

Emmanuel Macron

Gaëtane Meslin, avec Nina Godart