BFM Business

Casque de réalité virtuelle, blob, pain d'épices: ce qu'emmène Thomas Pesquet dans sa valise

L'astronaute Thomas Pesquet part les valises chargées de produits technologies pour réaliser des expériences lors de ses six mois dans la station spatiale internationale.

L'astronaute Thomas Pesquet est parti pour la seconde fois vers la Station spatiale internationale. Le Français de 43 ans embarque dans sa valise tout un attirail technologique lui permettant de participer à une centaine d’expériences pendant les six mois où il sera à bord du laboratoire international en orbite.

L'ingénieur aéronautique emporte notamment un casque de réalité virtuelle grâce auquel il pourra se téléporter dans les rues de Paris ou sur les côtes bretonnes, notamment quand il fait du vélo dans la salle de sport de la station. La start-up montpelliéraine Fit immersion qui a permis de jumeler le casque avec un vélo d'appartement.

Le sport est une composante essentielle de la journée des membres de l'équipage, à qui l'on conseille de s'y astreindre au moins deux heures par jour. L’enjeu de ce casque de réalité virtuelle: préserver la santé mentale des astronautes en vue des futures missions vers la planète Mars qui pourront durer plusieurs années. Cette technologie très prometteuse leur permet de garder un lien virtuel avec la Terre.

Le sommeil de Thomas Pesquet sera aussi étudié grâce à un bandeau intelligent mis au point par la startup française Dreem. L'appareil est censé analyser précisément ses cycles de sommeil et la manière dont ils sont perturbés par les 16 levers et couchers de soleil par jour à bord de la station, qui interviennent toutes les 45 minutes.

Des emballages comestibles

Emballer tous ces appareils en optimisant au maximum le stockage est crucial dans la station de 400 mètres cubes habitables. La solution? Manger les emballages. Les boîtes de transport sont en partie composées de pain d’épices. Les plaques comestibles ont été mises au point par l'entreprise Maison Darnis, basée dans le Lot. Pour limiter les déchets, les astronautes pourront donc déguster les emballages une fois le matériel sorti.

Enfin, Thomas Pesquet partira accompagné de blobs. De curieuses créatures qui fascinent les scientifiques. En apparence, les blobs ressemblent à de la mousse de couleur jaune. Mais ces créatures ne sont pourtant ni animales, ni végétales, et disposent de propriétés de résistance et d’intelligence incroyables. L'objectif: analyser son comportement dans l'espace.

Anthony Morel avec Pauline Dumonteil