BFM Côte d'Azur
Cote dAzur

Nice: un salon du coiffeur Eric Zemmour, homonyme du candidat à la présidentielle, vandalisé

La porte de l'un de ses salons de coiffure a récemment été cassée. L'équipe de ce coiffeur, installé à Nice depuis de nombreuses années, a aussi été agressée verbalement.

Un salon de coiffure niçois victime de son nom. L'une des enseignes du salon d'Eric Zemmour, un coiffeur installé à Nice depuis environ 30 ans, a subi récemment des actes de vandalisme. Son tort: être l'homonyme du candidat d'extrême droite à l'élection présidentielle. Ces dégradations ont poussé les gérants a enlevé toutes les marques extérieures comportant l'appellation du salon.

"Ça devient violent"

"Depuis qu'ils ont cassé la porte, on a pris la décision d'enlever toute la publicité Eric Zemmour à l'extérieur. On gardera que celle à l'intérieur, ça veut dire les magazines, les affiches, tout le reste. Mais de toute façon, on ne peut pas continuer comme ça parce que ça devient violent, c'est dangereux pour l'équipe", a expliqué Francesco Borgia, responsable du salon de coiffure Eric Zemmour situé dans le Vieux Nice.

Le gérant assure que l'équipe du salon a déjà été également victime d'agressions verbales, et il s'inquiète désormais que la situation puisse encore dégénérer. "Ça peut-être plus dangereux", confirme-t-il.

En 2015, un des salons de l'enseigne avait déjà été tagué d'une croix gammée, selon Nice-Matin, alors qu'Eric Zemmour n'était encore que journaliste au Figaro. Le polémiste, habitué des plateaux télés, suscitait toutefois déjà la controverse pour ses propos sur l'islam ou encore sur la Seconde guerre mondiale et le rôle du régime de Vichy dans la déportation des juifs.

Devenu officiellement candidat à l'élection présidentielle le 30 novembre dernier sous l'étiquette de son nouveau parti Reconquête, l'ancien journaliste est désormais encore plus exposé que lors sa carrière dans les médias.

Il a d'ailleurs partagé son soutien aux propriétaires du salon de coiffure.

Pas de lien de parenté avec le candidat

Fin octobre dernier, alors que le polémiste était déjà pressenti pour devenir un candidat à l'élection présidentielle, le coiffeur niçois Eric Zemmour assurait pourtant à Nice-Matin ne pas subir d'harcèlement ou de menace en raison de son homonymie. Il expliquait alors être déterminé à ne pas changer le nom de son enseigne de salons de coiffure.

Quelques mois après l’entrée officielle en campagne d’Eric Zemmour, la situation a visiblement changé pour le coiffeur avec les dégradations subies par l'une de ses boutiques. Il rappelle par ailleurs auprès de nos confrères du quotidien régional, n'avoir aucun lien familial avec son homonyme candidat, qu'il ne connaît pas.

À l'occasion de l'émission de BFMTV, “La France dans les yeux", tournée en Seine-Saint-Denis, le candidat Eric Zemmour avait lui révélé avoir été accompagné par six policiers par mesure de sécurité pour se rendre sur les lieux du tournage.

Selon un dernier sondage BVA-Orange pour RTL dévoilé vendredi dernier, Eric Zemmour recueillait 14,5% d'intentions de vote pour l'élection présidentielle.

Gauthier Hartmann