BFM DICI

Fort des Têtes de Briançon: visé par une plainte pour escroquerie, le maire saisit la justice pour "dénonciation calomnieuse"

Le Fort des Têtes, à Briançon.

Le Fort des Têtes, à Briançon. - Dicitv

Plus tôt dans la journée, le promoteur Ludovic Arnaud avait annoncé son intention de porter plainte pour escroquerie contre le maire Arnaud Murgia.

Visé par une plainte pour escroquerie du promoteur Ludovic Arnaud, dans l'affaire du rachat du fort des Têtes à Briançon, le maire de la ville, Arnaud Murgia, a annoncé ce mardi soir son intention de porter plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Le promoteur, qui avait pour projet de transformer l'ancien fort militaire en hôtel cinq étoiles, ainsi qu'en commerces et logements, a confirmé à BFM DICI son intention de porter plainte contre l'édile, ainsi que contre les trois anciens investisseurs avec qui il s'était associé.

"Je dépose plainte pour escroquerie, trafic d'influence, corruption, dénonciation calomnieuse et diffamation", a ainsi annoncé Ludovic Arnaud sur BFM DICI ce mardi matin. Le promoteur dénonce un "complot" pour "reprendre le projet du fort des Têtes sans en payer les droits".

"Attaques choquantes et scandaleuses"

De son côté, Arnaud Murgia, a estimé, via un communiqué, que les "accusations répercutées dans la presse sont grotesques et floues".

"Cette plainte, à la supposer avérée, constitue à l’évidence une opération de communication, vouée à un cuisant échec. Elle décrédibilise encore un peu plus son auteur et s’avère préjudiciable à l’image de la ville", a-t-il ajouté, estimant ces "attaques choquantes, scandaleuses et vouées à le salir".

"Le maire de Briançon a demandé à son avocat de saisir immédiatement la justice d’une plainte pour dénonciation calomnieuse", est-il précisé dans le communiqué.

Fanny Rocher