BFM Auto

Voies sur berge: Valérie Pécresse voudrait fermer les quais hauts

Au lieu de fermer les quais bas, Valérie Pécresse propose de fermer les quais hauts, tout en conservant le tunnel, pour ne pas traverser Paris en surface.

Au lieu de fermer les quais bas, Valérie Pécresse propose de fermer les quais hauts, tout en conservant le tunnel, pour ne pas traverser Paris en surface. - BFM

La présidente de la région Ile-de-France propose de fermer plutôt les quais hauts que les quais bas et la voie Pompidou rive droite à Paris. En jeu notamment, l’utilisation du tunnel des Tuileries pour la circulation.

"Je suis favorable à plus de piétonisation dans le centre de Paris. Mais il y a des projets alternatifs et je regrette que ces projets n’aient pas été examinés. Ils auraient causé beaucoup moins de problèmes à la circulation et pourraient aboutir au même résultat", déplorait ce matin Valérie Pécresse au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Que les opposants à la fermeture des voies sur berge ne se réjouissent pas: la présidente de la région Ile-de-France souhaite elle aussi piétoniser les bords de la Seine dans Paris, mais d’une toute autre manière: en fermant les quais hauts. Les promeneurs pourront ainsi profiter des bouquinistes et des animaleries qui ont pignon sur les quais hauts le long de la Seine, précise Valérie Pécresse.

Le tunnel des Tuileries comme enjeu majeur

Autre élément selon Valérie Pécresse: le tunnel des Tuileries. "C’est un peu ballot d’avoir construit un tunnel qui permet de ne pas traverser Paris en surface et de le désaffecter", s’indigne Valérie Pécresse. Si aucune décision n’a encore été arrêtée, la Ville de Paris envisage plusieurs utilisations pour cet ouvrage, ouvert en 1967.

Le tunnel fera partie intégrante des appels à projet "Réinventer la Seine". Une partie pourra être réservée à du stockage de matériel, quand les extrémités pourraient être dédiées à l’organisation d’événements. Comme sur la berge, une voie sera laissée libre pour les secours et le tunnel devra pouvoir être libéré en très peu de temps, notamment en cas d’inondations.

Profiter de la période test de six mois pour examiner d'autres projets 

La présidente de région demande d’utiliser les six mois de tests imposés par la préfecture de police pour examiner des projets alternatifs... comme le sien, et celui des maires d'opposition. La présidente de la région défend également l'idée de grands parkings en périphérie de Paris, afin de permettre aux automobilistes venus de banlieue de stationner leurs véhicules, avant d'emprunter les transports en commun.

Un comité d'évaluation de la région dressera d'ici un an un bilan de la fermeture des voies sur berges, avec un premier point d'étape à la mi-octobre. Ce matin, la Maire de Paris Anne Hidalgo a elle inauguré en compagnie de la ministre de l’Environnement Ségolène Royal l’exposition "Vers la COP2" qui se tient jusqu’au 15 octobre sur les berges de la rive droite.

Pauline Ducamp