BFM Auto

Près d’un Francilien sur deux ne sait pas comment faire sans sa voiture

77% des habitants de l’agglomération parisienne utilisent leur voiture chaque semaine, 50% tous les jours.

77% des habitants de l’agglomération parisienne utilisent leur voiture chaque semaine, 50% tous les jours. - Philippe LOPEZ / AFP

Selon une étude, les habitants d’Ile-de-France n’ont pas l’impression d’avoir assez d’alternatives à la voiture individuelle. Des chiffres qui tombent mal, alors qu’Autolib' doit fermer son service dans les jours à venir.

Si la voiture n’a pas vraiment le vent en poupe dans l’agglomération parisienne, les habitants de Paris et de petite couronne ne semblent pas pouvoir s’en passer. Et les difficultés aussi bien rencontrées par les services d’auto-partage comme Vélib ou plus récemment Autolib risquent de les conforter dans leur choix.

Selon une étude commandée par Aramis Auto*, dans l’agglomération parisienne, 47% des personnes interrogées ont l’impression qu’on leur interdit de conduire. Plus que l’interdiction de conduire, c’est le manque d’alternatives de mobilité que mettent en avant ces Franciliens. Ils sont ainsi 42% à expliquer ne pas avoir d’autres alternatives que prendre leur voiture personnelle. Plus surprenant, en petite couronne et dans Paris, 27% des répondants expliquent ne pas pouvoir se passer de sa voiture. Ils le font surtout car sinon, ils doivent prendre plusieurs modes de transports (28%), et par manque de confort autrement (27%). Une personne interrogée sur quatre voit d’ailleurs sa voiture comme une commodité.

L’usage de la voiture individuelle risque cependant de ne pas durer dans l’agglomération parisienne, à moins de passer à l’électrique. Tout d’abord, 14% des personnes interrogées considèrent leur voiture comme une source de dépenses, un chiffre deux fois plus important que dans le reste de la France. Ensuite, Anne Hidalgo compte bannir de la capitale toutes les voitures à moteur diesel d’ici 2024, et les essence d’ici 2030. En 2018, 77% des habitants de l’agglomération parisienne utilisent leur voiture chaque semaine, 50% tous les jours.

*Etude réalisée par Online Access Panel sur 1003 personnes.

Pauline Ducamp