BFM Auto

Mondial 2016: Giulia Veloce, l’Alfa plus puissante mais moins chère

En mode Veloce, la Giulia affiche une allure un peu plus agressive que les versions classiques.

En mode Veloce, la Giulia affiche une allure un peu plus agressive que les versions classiques. - Julien Bonnet

Chez Alfa Romeo, il manquait quelque chose entre les Giulia classiques et la surpuissante Quadrifoglio. Un vide comblé au Mondial puisque la marque italienne a présenté la Veloce. Retour sur ce modèle star du stand Alfa.

Après avoir présenté l'ensemble de la gamme Giulia au salon de Genève en mars dernier, la famille de la berline italienne s'agrandit lors de ce Mondial de l'Auto à Paris. Alfa Romeo y a en effet présenté la Veloce, un modèle plus puissant que les versions classiques. Et également plus accessible que la surpuissante Quadrifoglio équipé du V6 2,9 litres biturbo de 510 chevaux venu de chez Ferrari.

Sous le capot de cette Giulia Veloce, on retrouve au choix un moteur essence 2 litres de 280 chevaux ou un diesel 2,2 litres de 210 chevaux. Les deux blocs sont associés à une boîte automatique 8 rapports et profitent de la transmission intégrale. "La Giulia reste toutefois avant tout une propulsion mais vous pouvez avoir jusqu'à 60% de la puissance transmise au train avant", explique Sébastien Perrais, directeur d'Alfa Romeo pour la France.

Deux motorisations sont présentées sur la Veloce, 210 ou 280 chevaux.
Deux motorisations sont présentées sur la Veloce, 210 ou 280 chevaux. © Julien Bonnet

Dans sa version diesel, le 0 à 100 km/h est bouclé en 6,8 secondes avec une pointe à 235 km/h. En essence, on passe le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes et on peut atteindre les 240 km/h. En plus de ces performances, la Veloce présente une allure plus sportive que les Giulia classiques avec notamment une double sortie d'échappement.

"Au fur et à mesure, nous présentons un élargissement de la gamme pour vraiment couvrir tous les sous-segments qui puissent exister sur cette berline", indique Sébastien Perrais. Ceux qui veulent goûter au plaisir de conduire pourront ainsi trouver leur compte avec la Veloce, vendue à partir de 50.200 euros en diesel et 53.000 euros en essence. On reste bien en-dessous des 79.000 euros à aligner pour s'offrir la Quadrifoglio. 

"Couvrir les sous-segments dans la gamme de la berline", telle est la stratégie d'Alfa Romeo aevc la Giulia Veloce.
"Couvrir les sous-segments dans la gamme de la berline", telle est la stratégie d'Alfa Romeo aevc la Giulia Veloce. © -

Trois SUV en approche, dont un dès novembre

Prochaine étape après Paris pour Alfa Romeo, le salon de Los Angeles début novembre. La marque italienne y présentera notamment son SUV, assemblé sur la même plate-forme que la Giulia et qui pourrait s'appeler Stelvio. 

"Le groupe FCA a investi des milliards dans sa nouvelle plate-forme modulaire, un châssis extrêmement sain et léger pour respecter les nouvelles normes d'émission notamment, il est donc logique que nous développions plusieurs modèles sur cette base", souligne Sébastien Perrais. D'après le plan produits qui a fuité tout récemment, on peut notamment s'attendre à deux autres SUV chez Alfa avant 2020, un pour concurrence le BMW X5 ou l'Audi Q5 et un plus petit, taillé pour la ville. 

Julien Bonnet