BFM Auto

Genève 2016: l'Arash AF10, un nom peu reluisant, un moteur surpuissant

Joli et ambitieux, l'AF10 est plein de promesses, reste à savoir si Arash arrivera à s'y tenir.

Joli et ambitieux, l'AF10 est plein de promesses, reste à savoir si Arash arrivera à s'y tenir. - Top Gear / BBC

Si de notre côté de la Manche, le nom Arash peut prêter aux pires jeux de mots (que nous éviterons ici), au Royaume-Uni la marque est synonymes d'hypercars surpuissantes et très, très chères. Exemple ici avec cette AF10 hybride présentée à Genève d'une puissance revendiquée de... 2.108 chevaux. Vous cherchez l'erreur? Il n'y en a pas.

Cette année au Salon automobile de Genève il y a pléthore de bolides surpuissants. La grande star est sans conteste la Bugatti Chiron qui avec ses 1500ch et sa vitesse de pointe à 420 km/h remplace avec brio la Veyron. Mais si vous voulez encore et toujours plus de chevaux, dans un véhicule assemblés au fin fond du Suffolk, alors c'est votre jour de chance car voici l'Arash AF10 et ses 2108ch!

La marque Arash est née de l'esprit d'Arash Farboud, un amoureux de voitures chères et rapides, qui occasionnellement décide de fabriquer les siennes. Le constructeur surnomme son AF10 une voiture "pour la route digne de Le Mans". Un bolide fait de fibre de carbone monocoque et d'une structure en acier et hybride, au look tapageur avec ses portes papillon. 

Le modèle est équipé d'un puissant V8 de 918 chevaux.
Le modèle est équipé d'un puissant V8 de 918 chevaux. © Top Gear / BBC

La puissante hybride est alimentée par un groupe moteur en cinq parties, quatre moteurs électriques de 300ch (chacun vient avec sa propre boite à deux vitesses fabriquée par l'équipementier de LMP1 Compact Dynamics) et un monstrueux V8 essence de 918ch. Ambitieux, cet attelage, mais Arash croit tenir le bon bout. Cette AF10 peut d'après le constructeur abattre le 0 à 100 km/h en 2,8 secondes (le chrono d'une Koenigsegg Regera) et une vitesse de pointe "au dessus des 320 km/h". Impressionnant quand on sait que les vitesses se passent avec une ancienne boite manuelle issue de la première génération d'Audi R8. Alors est-ce que la "sainte trinité" des hypercars hybrides (LaFerrari, Porsche 918 et McLaren P1) doit se sentir menacée par ce nouvel arrivant? 

L'AF10 à tout d'un hypercar parfait: look, puissance ... et prix (1,4 millions d'euros).
L'AF10 à tout d'un hypercar parfait: look, puissance ... et prix (1,4 millions d'euros). © Top Gear / BBC

Un bien beau système, sur le papier

Pas si sûr, en effet le modèle exposé semble complet en tout point... sauf que les moteurs électriques surpuissants et innovants ne sont pas encore une réalité, du moins sur le modèle exposé à Genève. Les moteurs, batteries et mécanismes sont bien présents, mais ils sont exposés à part, sur un stand et pas encore montés sur le véhicule. Arash Farboud se contente juste d'affirmer que le montage fonctionne "virtuellement" en simulation sur ordinateur.

Le prix, par contre, est déjà bien réel: 1,4 million d'euros pour la version route (1,5 pour la version course avec cage de sécurité et extincteur), un tarif bien élevé pour un produit pas encore testé. Mais ce n'est pas comme si Arash n'avait jamais construit de voitures (ils en ont déjà vendu 40) on leur laissera donc le bénéfice du doute.

Arash, une griffe méconnue dont la notoriété pourrait bien grossir si cet AF10 est une réussite.
Arash, une griffe méconnue dont la notoriété pourrait bien grossir si cet AF10 est une réussite. © Top Gear / BBC
dossier :

Genève 2016

H.B. avec Top Gear