BFM Business

Essai - Mazda CX-30 SkyActiv X: le SUV aussi sobre qu'une Clio

Mzada a renouvelé cette année son SUV familial, le CX-30, avec la toute nouvelle motorisation essence SkyActiv-X.

Mzada a renouvelé cette année son SUV familial, le CX-30, avec la toute nouvelle motorisation essence SkyActiv-X. - BFMTV

En implantant son fameux moteur SkyActiv-X dans son dernier SUV, Mazda entend prouver que ce type de modèle peut aussi se montrer sobre et peu émetteur de CO2. Mission accomplie?

Le SUV est sans doute en train de devenir un vrai dilemme pour les constructeurs automobiles. A la fois chouchou de la clientèle (de 35 à 40% de parts de marché en Europe et en France) et bête noire de l'opinion publique en raison de son image de vilain pollueur... Il n'en reste pas moins une vraie mine d'or pour les grandes enseignes, en raison des fortes marges qu'il permet de dégager.

Loin de décroître, le segment des SUV montre tout de même quelques signes de tassement. Déjà parce qu'il atteint une forme de maturité sur ses niveaux actuels, mais aussi parce que clientèle et constructeurs sont désormais confrontés à l'arrivée des nouvelles réglementations antipollution, malus et pénalités à la clé pour les gros émetteurs. Le marché se réorganise sensiblement, avec une relative mise à l'écart des gros SUV, et un attrait croissant pour des modèles plus petits et plus compacts, dans les segments C et B.

Le Mazda CX-30 se place sur le même segment que le Peugeot 3008, le Toyota RAV4, ou encore les Citroën C3 Aircoss et Renault Kadjar.
Le Mazda CX-30 se place sur le même segment que le Peugeot 3008, le Toyota RAV4, ou encore les Citroën C3 Aircoss et Renault Kadjar. © BFMTV

Mais pourquoi... le Mazda CX-30?

Le Mazda CX-30 se situe précisément à cheval entre les 2 catégories. Surprise inattendue du Salon de Genève en début d'année, il constitue un challenger dans une catégorie où l'on croise des best-sellers de poids, comme le Peugeot 3008, son cousin Citroën C3 AirCross ou encore le Toyota Rav4 (SUV le plus vendu au monde). Si chaque constructeur a sa propre recette pour faire baisser la consommation et les émissions CO2 sur ce segment (hybridation classique pour Toyota et bientôt rechargeable pour PSA), Mazda reste fidèle à son credo: rester focalisé sur le moteur thermique et pousser au maximum son efficacité tout en réduisant son empreinte environnementale. Une logique industrielle qui fait la singularité de Mazda.

Comme la nouvelle Mazda 3, le CX-30 est équipé du nouveau moteur Skyactiv-X. L'ambition du constructeur japonais est de rester sobre en CO2 et consommation, tout en affichant un ADN technologique pour aller titiller les premium.
Comme la nouvelle Mazda 3, le CX-30 est équipé du nouveau moteur Skyactiv-X. L'ambition du constructeur japonais est de rester sobre en CO2 et consommation, tout en affichant un ADN technologique pour aller titiller les premium. © BFMTV

Au volant

Le résultat, c'est la sortie très remarquée du moteur SkyActiv-X, déjà étrenné sur la berline compacte Mazda 3. Grâce à l'adjonction d'un alternateur, d'une batterie 24 volts (qui se recharge avec le système de freinage) et un cycle de combustion très sophistiqué, ce moteur essence arrive à fonctionner sur le principe d'un diesel. Une prouesse technique qui permet des consommations modérées, et des taux d'émissions de CO2 parmi les plus bas du marché.

Sous le capot du CX-30, ce moteur de 180 chevaux fait parfaitement son office, en restant souple et linéaire. Même si le sifflement futuriste de la batterie 24 volts accompagne sympathiquement le 4 cylindres, il ne procure pas de grand frisson, ni de sensation particulièrement sportive, mais ce n'est pas l'objet. C'est même finalement la motorisation idéale pour cet engin d'une grande douceur, très confortable. Avec cette nouvelle génération, Mazda affiche de très nettes ambitions premium avec une finition intérieure et extérieure de premier ordre.

D'ailleurs, et c'est sans doute la véritable petite surprise qu'offre ce CX-30, le réglage des suspensions et de l'amortissement frôle la perfection, offrant beaucoup de moelleux tout en ne déconnectant jamais le conducteur de la route. Un équilibre optimal qui constitue un vrai cadeau bonus...

Mazda a beaucoup travaillé sur la qualité de finition, les matériaux, les couleurs, pour une montée en gamme de ses nouveaux modèles.
Mazda a beaucoup travaillé sur la qualité de finition, les matériaux, les couleurs, pour une montée en gamme de ses nouveaux modèles. © BFMTV

Alternative innovante

Le bilan du CX-30 Skyactiv-X en termes de consommation et d'émissions est donc au final très convaincant. Si l'on prend la version 2 roues motrices en boîte manuelle, on arrive à une consommation moyenne autour des 5 litres aux 100 km, avec des émissions de CO2 de 105 grammes au kilomètre, donc strictement neutre en termes de bonus/malus. L'équivalent d'une Renault Clio, plus petite et 2 fois moins puissante que le SUV japonais!

Dans la même catégorie, le Toyota Rav4, légèrement plus gros, signe des performances similaires, mais avec une puissance un peu inférieure et surtout l'emploi d'une chaîne d'hybridation complète. Si Mazda arrive à faire de même avec un moteur à 80% thermique, c'est donc que le pari est gagné: le CX-30 SkyActiv-X est donc un vrai SUV efficace et sobre, une véritable alternative aux engins à chaîne de traction hybride et au diesel.

Mazda apporte donc sa pierre à l'édifice, et réconcilie sur le papier le format SUV et les considérations environnementales. Peut-être pas une révolution, mais une indéniable prouesse technique, et une offre innovante pour la clientèle particulière et professionnelle, avec un rapport qualité-prix très positif (prix d'appel 33.500 euros). Une vraie réussite pour Mazda.

Notre modèle à l'essai: Mazda CX-30 2.0 Skyactiv-X 180 chevaux M Hybrid BVA 4x4 en finition Exclusive au tarif de 35.455 euros
Antoine Larigaudrie