BFM Auto

Le début de la fin pour les SUV?

Des manifestants de l'association écologiste Greenpeace protestant au salon automobile de Francfort le 12 septembre contre les SUV.

Des manifestants de l'association écologiste Greenpeace protestant au salon automobile de Francfort le 12 septembre contre les SUV. - Tobias SCHWARZ / AFP

Les ventes de ces modèles très populaires ont reculé sur les six premiers mois de l'année dans le monde, alors qu’ils sont sous le coup des critiques des défenseurs de l’environnement. Ils représentent cependant toujours plus d’un véhicule neuf sur trois sur les principaux marchés.

Les SUV sont partout. En vedette au dernière salon de l’automobile de Francfort, dans le top 10 des ventes des grands marchés, et dans le viseur des défenseurs de l’écologie. Pourtant, selon des chiffres de JATO, la folie SUV semble marquer un coup d’arrêt cette année.

"Pour la première fois depuis de nombreuses années, les ventes mondiales de SUV ont reculé de 3% [au premier semestre, ndlr]", souligne le cabinet, qui a étudié les données de plus d’une cinquantaine de marchés automobiles dans le monde.

Les ventes de SUV ont reculé dans 16 pays, dont le premier marché mondial: la Chine. Elles ont plongé de 15% dans le pays, avec 4,9 millions de SUV écoulés au premier semestre.

"La demande est toujours là, mais il est clair que la croissance de leurs ventes commence à ralentir", écrit Felipe Munoz sur le blog de JATO.

Les ventes de SUV ont tout de même progresser aux Etats-Unis, en Allemagne, ou encore en Grande-Bretagne. En France, 7e marché dans le monde pour ces vrais-faux 4x4, les immatriculations ont progressé de 3%, avec 433.000 nouveaux SUV arrivés sur les routes depuis janvier. Les SUV ont cependant moins pâti du tassement du marché mondial (-7%), et ont donc vu augmenter leurs parts de marché. Les SUV représentent 37,8% des voitures vendues dans le monde, contre 36,2% sur la même période l’année précédente.

Les critiques se multiplient sur le volet environnemental, sur la sécurité

Les SUV se trouvent de plus en plus sous le coup des critiques. Le 10 septembre, Greenpeace a ainsi publié une étude mettant en lumière une pollution plus importante que d’autres véhicules. Des manifestations de militants écologistes ont émaillé le salon automobile de Francfort (Allemagne) la semaine dernière.

Les préoccupations environnementales se doublent en Allemagne de polémique sur la sécurité autour de ce type de véhicule. Début septembre, un conducteur de SUV a fauché 4 personnes sur un trottoir de Berlin. Toutes sont décédées, ce qui a soulevé les protestations des Berlinois pour bannir les SUV de la capitale allemande. De ce côté du Rhin, des discussions sur la loi Mobilité, le député Matthieu Orphelin a déposé plusieurs amendements pour interdire la publicité sur ce type de véhicules.

Pauline Ducamp