BFM Business

LiveWire One: Harley-Davidson poursuit sa révolution électrique en cassant les prix

Le constructeur américain lance une version "light" de la LiveWire en compressant le prix à 22.000 dollars

Le constructeur américain lance une version "light" de la LiveWire en compressant le prix à 22.000 dollars - Harley Davidson

Harley-Davidson lance aux Etats-Unis une seconde moto électrique. La LiveWire One est proposée à 22.000 dollars, soit 10.000 de moins que le précédent modèle. Elle arrivera en France en 2022.

Harley Davidson poursuit son offensive pour conquérir un nouveau public. Le groupe américain a annoncé ce jeudi le lancement d'une nouvelle moto électrique. Et pour s'imposer comme leader de ce secteur, face au californien Zero Motorcycles, il n'hésite pas à comprimer ses prix.

La LiveWire One est vendue 22.000 dollars, soit 10.000 dollars de moins que sa grande soeur lancée en 2020. Ce modèle semble être à Harley ce que la Model 3 a été pour Tesla. C'est l'ouverture à un public moins élitiste pour vendre plus.

LiveWire, désormais une marque à part entière chez Harley

Petit détail d'importance, sur le réservoir, seule la marque LiveWire est inscrite. Ce nom, qui était une gamme, devient donc une marque à part entière annonce Harley dans un communiqué destiné aux investisseurs. Un site internet dédié a d'ailleurs été créé.

"Nous voulons que Harley-Davidson soit le leader de l'électrique. Nous avons pris la décision de faire évoluer la moto LiveWire d'origine en une marque dédiée aux véhicules électriques" en gardant l'ADN Harley, explique Jochen Zeitz, nouveau patron d'Harley qui auparavant dirigeait la marque Puma.
La LiveWire One
La LiveWire One © Harley Davidson

Les ventes commencent aux Etats-Unis, seulement dans trois états: le Californie, le Texas et New York chez douze concessionaires. Et pour la première fois, les ventes se font en ligne comme pour mieux séduire une clientèle jeune, urbaine et connectée.

Détail important, ce nouveau modèle reste made in USA. Le reste du pays sera desservi à l'automne, certainement pour deux raisons: voir la réaction du marché, mais surtout gérer l'arrivée de composants électroniques dont la pénurie affecte tous les secteurs industriels.

Pour la France, il faudra attendre 2022, le temps de lancer la production dans les usines thaïlandaises afin de ne pas être soumis aux lourds droits de douane sur les importations américaines.

La moto pourrait ainsi être vendue autour du même tarif qu'aux Etats-Unis. Mais pour le client, elle pourrait baisser à environ 20.000 euros avec les aides à l'achat (bonus et primes à la conversion).

Concurrencer Européens et Japonais

Cet effort sur le prix n'a pas avoir été fait au détriment des performances. Si Harley n'a pas encore dévoilé les caractéristiques précises du moteur, l'autonomie (235 kilomètres), le temps de recharge (1 heure avec la recharge rapide) et la vitesse de pointe (177 km/h) sont identiques à la LiveWire originale.

Ce lancement est le second de l'année 2021 destiné à élargir la clientèle traditionnelle du groupe. Harley Davidson a lancé au printemps la Pan America, une moto tout chemin destinée à concurrencer les grandes marque européennes et japonaises en attaquant fort avec un tarif démarrant à 15.990 euros.

Et l'iconique marque des bikers ne compte pas s'arrêter là. En 2020, elle avait dévoilé sa volonté d'attaquer l'ensemble des segments de la mobilité urbaine à deux roues. Elle avait évoqué le lancement de cyclomoteurs, de scooters et de vélos. Pour les scooters, la crise sanitaire pourrait avoir contraint le constructeur à revoir son calendrier. Mais les vélos sont déjà en précommande. Mais pour ces bicyclettes haut de gamme, il faudra compter au moins 5000 euros.

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco