BFM Business

De nouveaux véhicules interdits de circuler à Paris et à l'intérieur de l'A86

A partir du 1er juillet, la Métropole du Grand Paris compte bannir les véhicules de plus de 18 ans, alors que Paris durcit encore sa législation contre les voitures les plus polluantes.

Les vieilles voitures n’ont plus leur place en région parisienne. A partir du 1er juillet, une nouvelle vague d’interdiction entrera en vigueur à Paris, mais aussi dans la Métropole du Grand Paris.

2,76 millions de véhicules légers se verront ainsi interdits de rouler dans Paris intra-muros, soit un tiers des 7,88 millions de véhicules immatriculés en Ile-de-France. Et pour les plus anciens véhicules (avant 2001), cette interdiction s’étendra désormais à un grand nombre de routes situées à l’intérieur de l’A86.

  • Les diesel de plus de 14 ans interdits dans Paris

Paris continue de repousser les anciens véhicules au-delà du périphérique. Au 1er juillet, les véhicules dotés d’une vignette marron Crit’Air 4 ne pourront plus circuler dans les rues parisiennes, en semaine, entre 8 et 20 heures. Il s’agit des diesel immatriculés avant le 1er janvier 2006, mais aussi des poids lourds d’avant 2009 mais aussi les deux-roues d’avant 2004.

Cette interdiction fait suite à celle de 2016, où les véhicules essence comme diesel immatriculés avant 1997 (sans vignette) avaient été bannis, et à celle de 2018 où les essence et diesel d’avant 2001 (Crit’Air 5) avaient été exclus. Les poids lourds étaient également touchés, et le seront plus encore au 1er juillet.

  • Les voitures d’avant 2001 interdites dans le Grand Paris

A partir du 1er juillet, la Métropole du Grand Paris emboîte le pas à la capitale. Les essence et diesel d’avant 1997 (sans vignette) comme ceux d’avant 2001 (Crit’Air 5) ne pourront plus circuler dans un périmètre délimité par l’A86. Le boulevard périphérique ainsi que les bois de Boulogne et de Vincennes sont également concernés pas cette interdiction des vignettes Crit'Air 5. "Cette décision de la Ville est prise en cohérence avec les choix de la Métropole du Grand Paris", précise la mairie de Paris.

Mais dans cette zone intra-A86 la situation s’annonce plus complexe qu’à Paris. Chaque maire des 79 communes concernées par cette interdiction à l’intérieur du périmètre doit signer un arrêté d’interdiction. Or, à l’heure où nous écrivons ces lignes, seuls 48 maires ont décidé d’interdire les véhicules sans vignette et Crit’Air 5. Par ailleurs, 4 communes en dehors du périmètre délimité par l’A86 ont manifesté leur intérêt pour rejoindre la ZFE. Le Grand Paris doit officiellement dévoiler la liste des communes signataires le 26 juin.

  • Quelle verbalisation?

Dans Paris, les contrevenants risquent 68 euros d’amende, s’ils n’arborent pas de vignette Crit’Air sur leur pare-brise, ou s’ils circulent alors que leur voiture n’a pas le droit de circuler. Les élus du Grand Paris ne comptent eux pas verbaliser avant 2021.

  • Et ensuite?

2021, c’est la date fixée par la Métropole pour interdire les véhicules éligibles à la vignette Crit’Air 4, donc les voitures de plus de 14 ans, comme la capitale. Sauf si Paris prend de nouvelles interdictions d’ici là. Anne Hidalgo s’est en effet fixé comme objectif d’interdire la circulation des véhicules diesel dans Paris, quel que soit leur âge, en 2024. Les voitures essence bénéficieront d'un répit jusqu'en 2030.

Pauline Ducamp