BFM Business

Fin de la voiture thermique en 2030: les Parisiens voteront au printemps

Anne Hidalgo souhaite la fin des véhicules thermiques à l'horizon 2030 à Paris.

Anne Hidalgo souhaite la fin des véhicules thermiques à l'horizon 2030 à Paris. - Kenzo Tribouillard - AFP

Les Parisiens vont pouvoir s'exprimer sur l'avenir de la voiture thermique à Paris, lors d'un vote qui aura lieu au printemps prochain.

La parole est aux Parisiens. Dans une interview au Monde, la maire de Paris Anne Hidalgo annonce ce mardi l'organisation d'une "votation citoyenne" sur la question de la fin de la voiture thermique à Paris, à l'horizon 2030.

"Nous allons l'organiser un dimanche au printemps, avant ou après le dernier vote sur le plan climat au Conseil de Paris", précise Anne Hidalgo qui table sur la sortie du diesel en 2024 puis sur la fin du diesel en 2030. 

"Je souhaite que tous les Parisiens inscrits sur les listes électorales puissent y participer", ajoute Anne Hidalgo. Pourront également voter les citoyens européens mais aussi les résidents non-communautaires qui vivent dans la capitale. La maire de Paris souhaite aussi ouvrir le vote aux 15-18 ans, "car il s'agit de leur avenir". 

"C'est pour ça qu'ils m'ont élue en 2014"

Alors que la question de la fin du véhicule thermique suscite des crispations, Anne Hidalgo veut croire au soutien des Parisiens face à cette mesure qu'elle juge "très populaire". "C'est pour cela qu'ils m'ont élue en 2014", poursuit la maire de Paris qui rappelle que son programme prévoyait la sortie du diesel en 2020 (aujourd'hui ramenée à 2024) ainsi que la fermeture à la circulation des voies sur berge.

"Et les remontées que j'ai aujourd'hui des Parisiens, c'est: 'Ne lâchez rien sur la pollution!' Nos enfants sont en train de pâtir de maladies respiratoires; trop de petits sont asthmatiques; il y a 2.500 morts par an causées par la pollution de l'air", ajoute Anne Hidalgo. 

Pour tenir son objectif zéro diesel dans Paris en 2024, la maire de Paris annonce par ailleurs de nouvelles interdictions de véhicules à travers le dispositif Crit'Air. Les Crit'Air 4 seront ainsi interdits au premier semestre 2019, suivies des Crit'Air 3 en 2020. 

La maire de Paris assure ne pas mener une bataille "contre la voiture, mais contre la pollution" reconnaissant que le changement peut être vécu "comme une contrainte". Fin 2017, Anne Hidalgo a annoncé de nouvelles aides pour passer à la voiture propre. 

Carole Blanchard