BFM Business

Combien de Franciliens font le même trajet domicile/travail que vous? Faites le test

-

- - -

Vous travaillez à Paris ou dans sa région? Grâce à notre carte interactive, découvrez combien de personnes font le même trajet domicile/travail que vous et par quel moyen de transport.

"Métro, boulot, dodo", ce vers de Pierre Béarn résume bien le rythme de vie particulier des travailleurs franciliens. Les habitants de la région parisienne mettent en moyenne 61 minutes pour faire l'aller-retour de leur domicile à leur lieu de travail, et perdent ainsi dix jours dans les transports par année travaillée, selon une récente étude d'Euro Car Parts. C'est trois jours de plus que dans la reste de la France. En région, les trajets domicile/travail ne prennent généralement que 38 minutes par jour.

Derrière cette moyenne, se cache des réalités diverses. Certains chanceux habitent si près de leur travail qu'ils s'y rendent à pied, quand d'autres font deux heures de train pour traverser Paris et sa région. Combien de personnes effectuent quotidiennement le même trajet que vous? Pour le savoir, indiquez sur la carte ci-dessous votre commune de résidence et votre lieu de travail.

Une mobilité multimodale

Autre différence avec la province: les Franciliens prennent beaucoup moins la voiture. 43% des travailleurs seulement utilisent quotidiennement leur voiture, contre 82% pour le reste de la France. Les statistiques détaillées de l'Insee permettent de constater le caractère très multimodal des déplacements des habitants de la région.

Pour les déplacements courts, les Franciliens préfèrent marcher. En banlieue, un quart (24%) des personnes qui habitent dans la commune où ils travaillent vont à leur bureau à pied. À moyenne distance, pour aller d’une banlieue à une autre, la voiture devient reine: 69% des travailleurs prennent leur automobile. Lorsqu’ils vont encore plus loin et changent département, les franciliens optent à 58% pour les transports en commun.

N.B.: Les résultats ci-dessus sont issus de l’enquête annuelle de recensement de la population de 2014. L'Insee ne fait une distinction entre vélo et moto qu'à partir du questionnaire 2015, dont les résultats détaillés ne sont pas encore en ligne. Les modes de transports alternatifs comme la trottinette ou les rollers ne sont pas comptabilisés, puisque rattachés à la marche à pied.

Emeline Gaube