BFM Business

Coronavirus: les taxis et VTC désormais gratuits pour les soignants

-

- - AFP

Le personnel soignant qui ne dispose pas de solution de transport pour aller travailler peut emprunter un taxi ou un VTC sans avoir à avancer de frais. La CPAM remboursera les courses à leur employeur.

Le lundi 16 mars dernier, Emmanuel Macron annonçait le début du confinement partout en France. Dans son discours, le chef de l'Etat avait aussi évoqué la mobilisation des taxis pour transporter les soignants vers leur le lieu de travail.

Avec le confinement et une offre de transports en commun réduite, il peut en effet être compliqué de se déplacer. Pour pouvoir plus facilement faire appel à un taxi (ou un VTC dans les zones urbaines), le paiement des courses sera ainsi pris en charge intégralement, sans frais à avancer, précise un communiqué du ministère des Solidarités et de la Santé publié le 27 mars.

"Leurs établissements prenant le paiement des courses à leur charge"

Ces conditions de transports facilitées s'adressent "aux personnels des établissements hospitaliers et médico-sociaux, publics et privés", pour les courses réalisées depuis et vers leur domicile, précise le communiqué. "De manière dérogatoire, ce dispositif pourra être ouvert aux étudiants qui participent à la prise en charge de patients", ajoute également le texte. 
"Concrètement, les personnels recensés bénéficient de ce service sans avance de frais, leurs établissements prenant le paiement des courses à leur charge sur présentation des factures. Chaque mois, ceux-ci adresseront à leur CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie, ndlr) leur facture accompagnée des justificatifs individuels pour remboursement, selon un modèle de convention que la direction générale de l’offre de soins (DGOS) mettra très prochainement à disposition. Il pourra également être fait appel, de manière complémentaire, à des plateformes VTC dans les zones urbaines denses", note le communiqué.

Si cette mesure s'applique désormais à toute la France, certaines initiatives locales avaient déjà été prises pour offrir le transports aux soignants. Ainsi, en Vendée, le syndicat départemental des taxis a choisi de les transporter gratuitement dès ce lundi, et pour toute la durée du confinement, sur simple présentation d'un badge de l'hôpital ou d'un contrat de travail, précise France Bleu Vendée

Julien Bonnet