BFM Business

Approvisionnement en carburant: pas d’inquiétudes pour le week-end

-

- - Damien Meyer AFP

L’Union française des industries pétrolières souhaite rassurer les automobilistes pour ce week-end de retour de vacances, tandis que des grévistes menacent de perturber les raffineries pour contester le projet actuel de réforme des retraites.

Pour ceux qui reviennent de vacances ce week-end, pas de panique: seulement 1% des stations-service rencontrent des problèmes d’approvisionnement, assure l'Union française des industries pétrolières (Ufip). Moins que les 3% avancés pendant les temps forts de la grève.

Parmi les stations touchées, 25 concernaient Total, en rupture à 7h30 ce vendredi. Excepté les dépôts à Grandpuits et La Mède, "aucun dépôt du groupe Total n'est bloqué et les expéditions se déroulent à un rythme normal", a indiqué le groupe pétrolier à la mi-journée.

Grève la semaine prochaine

La CGT-Chimie appelle à bloquer raffineries, terminaux pétroliers et dépôts du 7 au 10 janvier. "Je n'y crois pas car dans les raffineries beaucoup de salariés n'ont pas envie de faire la grève, ils n'ont pas envie de casser l'outil de travail, et ils ne sont pas concernés" par le projet de réforme, estime Francis Duseux, président de l'Ufip.

Pour rassurer les conducteur, l’Union rappelle que la mise en hibernation d'une raffinerie prend plusieurs jours et que la France peut compter sur les importations et ses 109 jours de stocks stratégiques. Le pays compte huit raffineries et quelque 200 dépôts répartis dans l'hexagone.

Fanny Guyomard avec AFP