BFM Business

Réforme des retraites: la CGT appelle au "blocage total" de toutes les raffineries du 7 au 10 janvier

La CGT appelle au blocage des raffineries

La CGT appelle au blocage des raffineries - Anne-Christine Poujoulat-AFP

Le délégué du syndicat chez Total Thierry Defresne a appelé au "blocage total" des huit raffineries française du 7 au 10 janvier pour protester contre la réforme des retraites.

La CGT accentue la pression dans la protestation contre la réforme des retraites. Invité chez nos confrères de France info, le délégué central du syndicat chez Total Thierry Defresne a appelé lundi "à un grand temps fort dans toutes les raffineries de France, du 7 au 10 janvier, pour faire en sorte qu’aucune produit ne sorte pendant 96 heures".

"Ce sera un blocage total. À l’issue de ces 96 heures de grève on se posera la question de savoir si l’on passe à l’étape de l’arrêt des installations", a-t-il ajouté.

Aucun risque de pénurie pour l'heure

Cette action pourrait renforcer les craintes d’une pénurie de carburants dans l’Hexagone. Pour l’heure, certaines des huit raffineries que compte le pays sont bloquées depuis plusieurs semaines mais le risque de pénurie n’est pas d’actualité, a indiqué Christophe Castaner jeudi.

"Il y a huit raffineries, deux font l’objet d’une mobilisation de syndicats pour empêcher les flux, mais ne sont pas à l’arrêt. Les autres fonctionnent bien. Il y a 200 dépôts en France, seuls deux sont bloqués à l’heure où je vous parle. Il n’y donc aucun risque de pénurie par rapport à l’organisation que nous avons", avait indiqué le ministre de l’Intérieur.

"Plus de 98% des 11.000 stations-service ne connaissent aucune difficulté et sont normalement approvisionnées", avait pour sa part affirmé le ministère de la Transition écologique vendredi.

Paul Louis