BFM Business

Alpine, au centre de la nouvelle stratégie de Luca de Meo chez Renault

Les Formule 1 de Renault vont courir sous les couleurs d'Alpine la saison prochaine, a annoncé dimanche le nouveau patron Luca de Meo. De quoi alimenter les ventes de la marque bleue basée à Dieppe et qui devrait égament s'imposer comme la nouvelle griffe sportive des voitures au losange.

Du jaune et noir au bleu blanc rouge: les Formule 1 de Renault courront la saison prochaine sous les couleurs d'Alpine. De quoi apporter un nouveau signal très positif pour l'avenir de cette marque sportive fondée en 1954 par Jean Rédelé et relancée en 2012 par Renault.

Avec un seul modèle commercialisé depuis 2017, la nouvelle A110, et des volumes relativement faibles, des doutes subsitaient toutefois sur la pérrenité de l'entreprise. Le plan de restructuration présenté fin mai laissait en effet un sursis de seulement deux ans à Alpine pour faire ses preuves.

Renault et Alpine, un futur duo gagnant?

"Nous sommes ravis d'annoncer que nous participerons au Championnat du Monde de Formule 1 2021 avec l’équipe Alpine F1 Team", a annoncé la marque ce dimanche sur Twitter.

Un changement important qui a été salué au passage par le pilote espagnol Fernando Alonso.

"Quelle belle façon de se lever un dimanche", a écrit sur Twitter celui dont le retour chez Renault avait été annoncé le 8 juillet dernier, après les deux titres de champions du monde de F1 remportés en 2005 et 2006 avec l'écurie française. Il remplacera l'Australien Daniel Ricciardo, qui rejoindra McLaren, et courra aux côtés du Français Esteban Ocon, arrivé cette saison chez Renault.

Alpine n'éclipse toutefois pas totalement Renault dans la compétition reine du sport automobile. La monoplace tricolore sera "équipée d’un moteur hybride Renault E-Tech", annonce le groupe français dans son communiqué. Renault restera ainsi bien visible en temps que motoriste.

De quoi répartir un peu plus les retombées de la Formule 1 sur l'image des deux marques. Alpine devrait également rester présente en endurance, avec son écurie qui participe au championnat du monde, le WEC, en catégorie LMP2.

"Nous avons eu du succès en Endurance, en gagnant Le Mans 3 fois ces dernières années dans la catégorie LMP2 et nous souhaitons continuer en ce sens", a indiqué le compte officiel d'Alpine sur Twitter.

Alpine, le nouveau Cupra de Renault?

L'objectif reste bien sûr d'encourager les ventes d'Alpine, en chute libre depuis le début de l'année. "Il faut gagner dimanche et vendre lundi", a affirmé le nouveau patron de Renault, Luca de Meo, lors de la conférence de presse après le Grand Prix de Formule 1 de Monza, ce dimanche en Italie.

Il a précisé que la structure industrielle actuelle ne devrait pas changer, avec le site Alpine à Dieppe (Seine-Maritime) et deux sites Renault F1, à Viry-Châtillon (Essonne) pour les moteurs et à Enstone (Grande-Bretagne) pour la fabrication des châssis.

Chez Seat, qu'il dirigeait avant d'arriver chez à la tête du constructeur français, Luca de Meo avait appuyé le développement de Cupra, en faisant une marque à part entière, et plus seulement la griffe sportive de la marque espagnole.

Si rien n'a encore été annoncé officiellement, on peut donc imaginer des voitures sportives Renault identifiées Alpine et non plus "RS", pour "Renault Sport".

Actuellement, Renault commercialise uniquement la Mégane en version RS, avec le moteur 1,8 litre de 300 chevaux. Il existe également des versions au look sportif sous l'appelation "RS Line" de la berline compacte et de la dernière Clio mais avec des motorisations classiques.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto