BFM Auto

Comment Alpine veut retrouver des ventes et des marges

Alpine lance une nouvelle série limitée, la Légende GT, bien plus cher que l'A110 classique.

Alpine lance une nouvelle série limitée, la Légende GT, bien plus cher que l'A110 classique. - Alpine

Le constructeur de voitures de sport lance deux séries spéciales, plus luxueuses et bien plus chères. Alpine essaie de se relancer après une chute des commandes ces derniers mois.

"Pas assez cher, mon fils, pas assez cher", comme le disait une publicité Renault dans les années 90. Face à la baisse de ses commandes enregistrées ces derniers mois, Alpine a décidé de lancer des modèles plus chers, plus axés luxe. Alpine veut ainsi conquérir de nouveaux clients, au-delà du cercle d’inconditionnels de la petite voiture de sport bleue.

Séries limitées, options onéreuses, personnalisation, Alpine reprend la recette déjà mises en application par d’autres marques de voitures sportives comme Lamborghini ou Aston Martin.

"Si vous regardez aux profits potentiels pour le futur, Alpine est l’outil, l’arme du Groupe Renault pour récolter ce potentiel", a confié lors d’une conférence téléphonique Patrick Marinoff, le directeur général d’Alpine, comme le rapporte Automotive News Europe.

Des ventes en chute libre

Si Alpine a enregistré l’année dernière un record de ventes, avec 4835 véhicules immatriculées sur l’année, les commandes se tarissent depuis plusieurs mois. Les ventes sont notamment décevantes sur de gros marchés de la voiture de sport, comme la Grande-Bretagne.

Le marché reste de plus très français, où les deux tiers des 7000 Alpine ont été vendues depuis deux ans et demi. Et même dans l’Hexagone, ça ne va pas fort: 8 Alpine seulement ont été immatriculées sur les deux premiers mois de l’année, contre 544 en janvier-février 2019.

En conséquence, la production de l’usine de Dieppe (Seine-Maritime) a été divisée par deux depuis janvier, passant de 15 à 7 véhicules par jour.

"Pour être honnête, on est tombé de l’armoire, confiait au site actu.fr Dominique Seraffin, élu CFDT du site, à l’annonce de cette baisse de production. L’outil est bon, la voiture est parfaite, les travailleurs font le boulot. Nous tenons nos engagements sur la qualité, le prix, les délais de livraison, alors que se passe-il?".

Si la nouvelle A110 lancée en 2017 respecte l’histoire et l’ADN de l’Alpine d’origine, elle doit gagner des parts de marché sur un segment où les concurrents se nomment Porsche, BMW ou Mercedes, avec des options et qualité de finition élevées très attendues. Le nouveau directeur général, arrivé en septembre 2019, vient d’ailleurs d’AMG, la griffe sportive de Mercedes.

Une autre série spéciale a été dévoilée, l’A110 Color Edition, dans une teinte "Jaune Tournesol".
Une autre série spéciale a été dévoilée, l’A110 Color Edition, dans une teinte "Jaune Tournesol". © Alpine

Deux séries limitées beaucoup plus chères

Ce mardi, Alpine a donc présenté deux nouveaux modèles. L’Alpine Légende GT se caractérise par une nouvelle teinte de carrosserie "Gris Tonnerre", mais surtout un habitacle cuir haut de gamme fait sur mesure pour cette série limitée, des seuils de porte rétroéclairés ou encore un set de bagage. Le prix est lui bien plus élevé: 69.000 euros, soit 13.000 euros de plus que l’Alpine A110 de base. Cette nouvelle Alpine est limitée à 400 exemplaires.

Une autres série spéciale a été dévoilée, l’A110 Color Edition, dans une teinte "Jaune Tournesol". Ce Jaune Tournesol ne sera ainsi disponible qu’en 2020. L’A110 Color Edition vaut elle 71.000 euros avec une motorisation plus puissante que la version classique, 292 au lieu de 252 chevaux, et un toit en carbone. Cette série limitée dans le temps inaugure un département personnalisation au départ sur les teintes véhicules, avec 29 coloris disponibles (contre cinq actuellement). Pour une teinte inédite sur une Alpine, il faudra débourser 4800 euros à l’Atelier Alpine, le nom de ce département personnalisation.

Les réservations pour ces deux modèles livrés à l’été sont d’ores et déjà ouvertes. Si la marque conserve une véritable aura, la situation reste tendue. Le Groupe Renault étudie actuellement un plan de réduction des coûts qui sera dévoilé en mai.

Pauline Ducamp