BFM Business

À quoi ressemblera la gamme des véhicules vendus par Renault en 2025?

Le plan "Renaulution" prévoit le lancement de 14 nouveaux véhicules d'ici à 2025. Chaque modèle sera proposé en version électrique ou hybride.

Luca de Meo fait sa "Renaulution". Arrivé au commande du groupe français l'an dernier, l'ancien patron de Seat vient de dévoiler son nouveau plan stratégique, avec de grandes ambitions pour la marque au losange, en plus de Dacia, Lada, Alpine et Mobilize, la nouvelle marque dédiée aux mobilités innovantes.

"La marque Renault va incarner la modernité, pour offrir des solutions sur le coeur du marché et repousser les limites en termes de véhicules électriques et hybrides, de technologies et de services, pour attirer des acheteurs généralistes progressistes", a résumé Luca de Meo ce jeudi 14 janvier.

14 nouveaux modèles d'ici à 2025

Au total, la marque Renault prévoit 14 lancements de véhicules d'ici à 2025, un plan de dévelopement de la gamme baptisée "la nouvelle vague". Au programme: des renouvellements de modèles existants, comme avec la nouvelle Mégane dont le concept avait été dévoilé l'an dernier. Mais aussi des nouveautés: comme le retour de la R5, avec la présentation d'un prototype ce jeudi.

Le plan produits reste encore assez mystérieux, seule la nouvelle Mégane faisait partie des modèles clairement annoncés lors de la présentation de ce matin. Les autres véhicules étaient symboliquement recouverts d'un voile, laissant envisager de prochaines annonces.

L'idée reste de recentrer les ventes sur les modèles de segments C et D, des véhicules de taille plus imposantes que des citadines, des berlines et SUV compacts aux voitures familiales, ce qui correspond à l'objectif de renforcer les marges chez Renault.

Electrification pour tous les modèles

La technologie hybride E-Tech, lancée l'an dernier sur Clio, Mégane et Captur, permet aujourd'hui à Renault de proposer des véhicules hybrides, rechargeables ou non.

"Nous sommes déjà en mesure de tailler des croupières au leader du marché hybride avec notre technologie hybride", a notamment déclaré Luca de Meo, faisant ainsi allusion à Toyota, pionnier de cette motorisation associant thermique et électrique.

Renault veut aussi maintenir le cap sur les véhicules 100% électriques à batterie, avec 7 lancements prévus d'ici à 2025 et de s'imposer comme un leader sur cette motorisation.

Derrière cette stratégie, Renault constituerait un "Electro pôle", "potentiellement dans le nord de la France" avec "la plus grande capacité de fabrication de véhicules électriques du groupe au monde". En juin dernier, la direction de Renault envisageait en effet de créer un "pôle d’excellence électrique", à cheval entre les sites de Maubeuge et de Douai, distant de 70 kilomètres.

Dans le plan de Luca de Meo, les voitures 100% électriques représenteront 30% des ventes en 2025 et les hybrides 35%. Une vision qui colle aussi avec des normes antipollution de plus en plus sévères en Europe. En ville, la voiture thermique sera progressivement bannie. Paris prévoit par exemple d'interdire la circulation des voitures diesel à partir de 2024 et celle des véhicules essence à partir de 2030.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto