BFM Var

Restos du Cœur: le maire RN de Fréjus affiche son soutien aux bénévoles qui refusaient de servir des migrants

Une quinzaine de bénévoles ont quitté l'association la semaine dernière. Depuis plusieurs mois, ils refusaient de servir des repas aux personnes sans-papiers et refoulaient des migrants.

Le maire (RN) de Fréjus a tenu à apporter ce vendredi son soutien aux bénévoles démissionnaires des Restos du Coeur de sa ville. "Il faut respecter ces acteurs bénévoles", soutient David Rachline sur BFMTV. Le cabinet du maire les a d'ailleurs reçus afin d'échanger avec eux.

14 bénévoles ont quitté l'association la semaine dernière. Depuis plusieurs mois, ils refusaient de servir des repas aux personnes sans-papiers et refoulaient des migrants. Des actions en contradiction avec la charte des Restos du Coeur, qui parle "d'un accueil inconditionnel" de la part des bénévoles. Après des négociations avec la direction départementale des Restos du Coeur, presque tous les bénévoles de Fréjus ont finalement choisi de quitter l'association.

David Rachline a lui voulu défendre les démissionnaires dans leur dialogue avec les responsables de l'association, alors que le délégué régional des Restos du Coeur avait rappelé sur BFMTV que l'accueil inconditionnel n'était pas "une condition négociable par les bénévoles". Pour David Rachline, l'association doit au contraire faire preuve d'écoute.

"Il faut que la hiérarchie associative (...) n'insulte pas les bénévoles quand ils se plaignent", soutient le maire de Fréjus.

David Rachline évoque "des incidents"

Pour justifier les choix des bénévoles, David Rachline a affirmé que selon ses informations, certains d'entre eux avaient été victimes d'agressions et d'attaques de la part de migrants.

"Il y a eu un certain nombre d'incidents avec des sans-papiers", explique-t-il.

Par ailleurs, le maire RN a assuré "respecter" les associations proposant de l'aide alimentaire aux personnes sans-papiers. Il a toutefois dit ne pas se mêler "de ce qui se passait dans les associations".

"Mon rôle c'est de faire en sorte que les habitants de ma commune soient nourris, que le développement économique soit assuré et que la qualité de vie dans les quartiers soit assurée aussi", a-t-il ajouté.
Gauthier Hartmann