BFM Tech

Les smartphones Huawei vont-ils devenir inutilisables en France?

Le gouvernement américain impose à Google de ne plus partager ses applications avec le fabricant chinois Huawei. Ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour les utilisateurs européens.

La guerre entre les Etat-Unis et Huawei vient de prendre une nouvelle dimension. Comme le rapporte l’agence Reuters, l’administration Trump vient de placer le fabricant de smartphones sur liste noire, imposant à Google de ne plus fournir ses logiciels à Huawei. Autrement dit, les prochains appareils de la marque pourraient être privés de nombreuses applications essentielles aux utilisateurs occidentaux, à commencer par Google Maps, YouTube, Gmail, mais également le Google Play Store, le magasin d’applications de Google.

Une interface bien plus limitée

Dans ces conditions, les mobiles Huawei seraient difficilement utilisables en France, faute de pouvoir télécharger des applications de manière sécurisée. “Huawei n’aura accès qu’à la version publique d’Android et ne pourra accéder aux applications propriétaires de Google” explique une source à Reuters. Si la décision des Américains prive Huawei des applications de Google, elle laisse au fabricant chinois la possibilité d’utiliser les logiciels libres, ce qui est le cas d’Android, le système d’exploitation développé par Google.

Dans les faits, et en application de ces sanctions, les smartphones Huawei pourraient donc garder leur interface actuelle, mais dans une version bien plus limitée. En Chine, où Google est déjà absent depuis de longues années, des géants locaux ont remplacé la firme américaine dans tous les domaines, qu’il s’agisse des applications de navigation, de messagerie instantanée, ou des réseaux sociaux. Ce qui n’est pas le cas en Europe.

Peu de solutions de repli pour Huawei

“Pour les utilisateurs de nos services, Google Play et les protections de sécurité de Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants” assure un porte-parole de Google à Reuters, expliquant que son entreprise ne fait que se plier aux décisions du gouvernement.

"Huawei va poursuivre le déploiement des mises à jour de sécurité et de ses services sur les smartphones comme sur les tablettes Huawei et Honor (sa marque destinée aux jeunes, NDLR). Cela concerne les appareils déjà vendus comme ceux qui sont actuellement en magasin" explique pour sa part Huawei dans un communiqué de presse.

D'après les déclarations de Google et Huawei, rien ne permet d'assurer que les appareils concernés profiteront de la prochaine version d'Android.

Les clients français de Huawei pourraient donc être privés des futures versions du système d’exploitation de Google, du moins dans sa version intégrant les applications de la firme californienne. Pour les prochains modèles, la situation est bien plus confuse: privés du Google Play Store, ils pourraient devenir difficilement utilisables, sauf si Huawei décide d’y intégrer son propre magasin d’applications. Mais rien ne dit que celui-ci ne soit autorisé à rendre disponibles les applications des géants américains, à commencer par Google ou Facebook.

Mise à jour du 20/05/2019 à 12h17: la déclaration de Huawei a été ajoutée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech