BFM Business

Sur YouTube, Bilal Hassani reçoit 40% de commentaires haineux

-

- - YouTube (Bilal Hassani)

Le candidat de la France pour l’Eurovision est la cible des cyberharceleurs, notamment sur YouTube. L’espace de commentaires de sa chaîne est modéré par l’application Bodyguard, qui a supprimé 50.000 messages en cinq mois.

“Comme d’habitude sur tout ce que je poste, il y a un petit déferlement de haine. [...] Pas de souci, je suis habitué”, se résignait en novembre Bilal Hassani dans une vidéo évoquant les nombreuses insultes reçues quotidiennement. Depuis qu’il a été choisi pour représenter la France à l’Eurovision, dont la finale se tient ce samedi 18 mai à Tel Aviv, le cyberharcèlement dont le chanteur est victime s’est intensifié.

Pas de modération automatique

Car bien avant d’être le candidat officiel de la France, Bilal Hassani était déjà populaire sur les réseaux sociaux et surtout sur YouTube, où il s’est inscrit en 2010. Sa chaîne compte désormais un million d’abonnés. Comme la filiale de Google ne propose aucune modération automatique des commentaires - il est toutefois possible de renseigner soi-même des filtres de mots “bloqués”, le chanteur a opté pour l’application Bodyguard. Créé par Charles Cohen, un niçois de 23 ans, ce service modère grâce à une intelligence artificielle tous les commentaires pénalement répréhensibles.

“Bodyguard protège depuis cinq mois la chaîne YouTube de Bilal Hassani. L’application a déjà modéré 50.000 commentaires haineux”, indique à BFM Tech Charles Cohen. Soit 10.000 chaque mois. Le travail de modération est considérable. Sur sa chaîne, “40% des commentaires reçus sont haineux” précise-t-il.

L’application, dont certains députés ont récemment fait la promotion, ne se charge pas de la modération du compte Twitter de Bilal Hassani. Pourtant, Bodyguard fonctionne également avec ce réseau social, que le chanteur considère autant comme son “préféré”, que celui qu’il “déteste le plus” en raison de la “culture du troll” qui y est très présente. Sur Twitter, le compte “Bilal Protectors” - dont les créateurs ne sont pas connus - recense tous les “propos racistes et homophobes” adressés au chanteur et invite les fans à les signaler. Malgré son activité irrégulière, le compte a déjà répertorié 146 messages.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech