BFM Lyon

Neuf mois après son opération à Lyon, la nouvelle vie de Felix Gretarsson, greffé des deux bras

Un Islandais avait été greffé en janvier dernier des deux bras et des deux épaules à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon, une première mondiale. Aujourd'hui, il continue progressivement sa rééducation.

Son opération chirurgicale, avait été une première mondiale. Neuf mois après avoir été opéré, l'homme greffé des deux bras et des deux épaules à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon se porte bien.

"Je me sens complet"

Dans son domicile lyonnais, il apprend progressivement à utiliser ses nouveaux bras pour des gestes du quotidien qu'il avait oubliés, comme caresser son chien ou encore manger un croissant.

"Je me sens complet maintenant, je peux m'asseoir devant une table et rester droit sans tomber parce que j'ai un support", raconte à BFM Lyon, Felix Gretarsson, accoudé à la table de sa cuisine.

Après une électrocution et une chute de plus de 10 mètres, cet Islandais de 48 ans avait dû être amputé des deux bras. Il avait été privé de ses deux membres supérieurs pendant plus de 20 ans de sa vie.

Venu s'installer à Lyon en 2013, il attendait cette opération depuis près de 10 ans. Il a finalement été greffé des deux bras ainsi que des deux épaules en janvier dernier. Cette prouesse médicale avait nécessité 15 heures d'intervention et avait mobilisé des équipes médicales de plusieurs hôpitaux lyonnais dont la clinique du Parc.

Il avait ensuite passé plusieurs semaines à l'hôpital suivi par des kinésithérapeutes. Neuf mois plus tard Félix est désormais sorti et est heureux d'avoir pu bénéficier de cette opération. Il peut actuellement bouger quelques doigts et même retrouver des sensations.

"Quand je me regarde dans le miroir, c'est complet, c'est normal ou presque normal", assure-t-il en souriant.

Le chemin est toutefois encore long pour permettre de retrouver la meilleure mobilité possible. Felix effectue cinq fois par semaine de la rééducation intensive. Pour les gestes du quotidien, il a toujours besoin de l'aide de sa femme Sylwia. Elle l'assiste encore pour se laver, s'habiller ou encore manger. Mais elle voit déjà plus loin et envisage la suite avec son mari.

"Aujourd'hui mon espoir pour les mois ou les années à venir, est qu'on puisse partager plus d'activités. Aujourd'hui, il y a des activités qu'on ne peut pas faire comme faire du vélo. Aujourd'hui, j'ai espoir qu'il y a des activités qui s’ouvriront à nous dans les mois à venir", confie-t-elle au micro de BFM Lyon.

Les médecins estiment que Félix devrait retrouver son autonomie d'ici deux ans. En attendant, il vient d'achever l'écriture d'un livre relatant son parcours. Son récit va d'abord sortir en Islande en novembre, il devrait ensuite être traduit en français.

Lyon fait figure de pionnière sur les greffes de membres supérieurs. À Lyon déjà, les équipes du professeur Jean-Michel Dubernard avaient réussi en 1998, une première greffe des deux mains puis des mains et de la partie inférieure des avants-bras en janvier 2000. Une greffe des deux bras avait été effectuée en 2008 en Allemagne, mais Félix a été le premier à se faire greffer les deux bras ainsi que les épaules.

Victoria Solano avec Gauthier Hartmann