BFM Lyon
Lyon

Métropole de Lyon: l'opposition s'inquiète d'un "grand dérapage" des finances

La majorité écologiste a présenté en conseil métropolitain ses orientations budgétaires. Les Verts prévoient moins de recettes fiscales et plus de dépenses et d'endettement.

Les Verts vont-ils faire basculer les finances de la Métropole de Lyon dans le rouge? La question agite l'opposition après la présentation des orientations budgétaires prévues par Bruno Bernard et la majorité écologiste en conseil métropolitain lundi.

3,6 milliards d'euros d'investissements

La collectivité ayant été "bien gérée financièrement" auparavant, cela permet "d'être ambitieux malgré les incertitudes", a affirmé le président EELV de la Métropole de Lyon à l'occasion de ce conseil. Il a notamment annoncé un plan d'investissements sur la durée du mandat à hauteur de 3,6 milliards.

A cette occasion, l'emprunt devrait être privilégié, ce qui fait craindre à Gérard Collomb, ancien maire de Lyon, un "grand dérapage".

"A la fin de notre mandat, la ville de Lyon était à 3,3 ans de capacité de désendettement. La nouvelle majorité annonce qu’à la fin du du sien elle sera aux alentours de 8 à 10 ans", dénonce-t-il sur Twitter.

"Protéger les plus faibles"

De son côté , David Kimelfeld s'inquiète principalement de la baisse des recettes fiscales.

"Les Verts ont fait le choix de vouloir moins d'entreprises, donc moins d'emplois et moins de monde qui habite sur notre métropole, et moins de touristes", avance l'ancien président.

Or les recettes fiscales "servent à financer les investissements nécessaires sur les communes" et à "protéger les plus faibles", argue l'élu d'opposition. "On n'arrivera pas à les protéger, à dégager de l'investissement, si on n'a pas de recette fiscale."

La programmation pluriannuelle d’investissement sera soumise au vote du conseil de la Métropole en janvier prochain.

Aline Picard avec Benjamin Rieth