BFM Lyon

Covid: des signaux positifs dans le Rhône, mais pas de pic à l'hôpital avant "une quinzaine de jours"

Le taux d'incidence du Covid-19 a baissé dans le Rhône, un "signal positif" même si ces chiffres sont biaisés par le week-end de Pâques. Mais la tension dans les services de réanimation ne devrait pas redescendre avant plusieurs semaines.

Un début d'éclaircie dans le Rhône? Le taux d'incidence a baissé ces derniers jours, passant de 552 cas pour 100.000 habitants en moyenne au 4 avril à 439, selon les dernières données de Santé Publique France. Même chose dans la métropole de Lyon, où est passé de 568 à 465 en une dizaine de jours.

Des chiffres à manier avec "prudence", reconnaît Sébastien Couraud, chef du service pneumologique à l'hôpital Lyon Sud, car le lundi de Pâques a eu un effet sur la remontée d'informations - ainsi que le nombre de personnes testées - ce qui entraîne "une baisse mécanique".

"On interprète (cette baisse) comme un signal positif", affirme malgré tout le soignant sur BFM Lyon ce mercredi.

Un pic à l'hôpital dans "une quinzaine jours"

Il faudra cependant encore attendre pour voir si cette amélioration se confirme et pour observer sa traduction dans les hôpitaux. "Quand l'incidence baisse, on a encore quinze jours-trois semaines avant de faire manœuvrer le paquebot", rappelle Sébastien Couraud, soit la durée entre "la contamination et les premiers symptômes qui nécessitent une hospitalisation".

"Et ensuite, ça sature une quinzaine de jours", complète le chef de service qui s'attend donc à voir une augmentation des hospitalisations "jusqu'à atteindre le pic d'ici une quinzaine de jours à peu près". "C'est à ce moment-là qu'on pourra souffler si on a réussi à prendre tout le monde de manière convenable", espère-t-il.

91% de taux d'occupation

Avant cela, il faudra réussir à absorber toujours plus de patients dans les hôpitaux et les lits de réanimation, alors même que ces derniers sont proches de la saturation aux Hospices civils de Lyon.

Selon le dernier bilan hebdomadaire, le taux d'occupation des lits de soins critiques aux HCL était de 91% mardi, malgré une nouvelle augmentation du nombre de places - de 213 à 244. Parmi eux, 63,8% étaient occupés par des patients atteints du Covid-19, en légère augmentation sur une semaine (61,1%).

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions