BFM Lyon

CARTE. Municipales et métropolitaines: découvrez les résultats par arrondissement et circonscription

L'écologiste Grégory Doucet remporte la mairie de Lyon au deuxième tour des municipales, le 28 juin 2020

L'écologiste Grégory Doucet remporte la mairie de Lyon au deuxième tour des municipales, le 28 juin 2020 - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

Comme ailleurs en France, une vague verte a déferlé à Lyon et dans sa métropole dimanche soir. Les écologistes se sont largement imposés au second tour.

Changement d'ère à Lyon. Après vingt aux mains du clan Collomb, la ville de Lyon et la métropole passent au vert. Europe-Écologie-Les Verts a remporté les deux scrutins lyonnais dimanche soir. Grégory Doucet va devenir maire de Lyon, tandis que Bruno Bernard va s'installer à la présidence de la Métropole.

Arrivés en tête au premier tour des élections municipales et métropolitaines, les écologistes ont confirmé en s'imposant largement devant leurs adversaires dimanche soir. À Lyon, la liste "Maintenant Lyon pour tous", menée par Grégory Doucet, a remporté 52,4% des voix, devant la liste "Lyon, la force du rassemblement" de Yann Cucherat (30,8%) et celle de Georges Képénékian (Respirations, 16,8%).

La victoire des Verts à la mairie de Lyon est encore plus flagrante en observant les arrondissements gagnés par EELV. Sur les neuf que comptent la capitale des Gaules, sept ont été remportés par des candidats écologistes et d'union de la gauche, contre deux pour les listes Les Républicains, les 2e et 6e arrondissements.

Symbole de cette vague verte qui a emporté Lyon, dans le 9e arrondissement où se présentait Gérard Collomb, la candidate d'Union de la gauche est largement arrivée en tête avec 63,2% des voix, loin devant l'actuel maire de Lyon (36,8%).

Résultat de cette conquête verte, Europe-Écologie-Les Verts obtient la majorité au conseil municipal, avec 51 sièges, contre 18 sièges pour l'opposition formée par LR-Yann Cucherat-Gérard Collomb. Le parti Les Républicains obtient à lui seul ainsi 13 sièges, 4 pour les listes de Yann Cucherat et un pour Gérard Collomb. De son côté Georges Képénékian recueille 4 sièges.

Succès des Verts à la Métropole

La bataille pour la Métropole a également été largement dominé par les écologistes. Sur les quinze circonscriptions où les électeurs étaient appelés à s'exprimer dimanche, neuf ont été remportées par les listes EELV et union de la gauche, contre quatre pour les listes de l'alliance formée par LR et Gérard Collomb. La liste de David Kimelfeld a également remporté une circonscription.

Cette large victoire permet à la liste EELV - Union de la gauche de remporter la majorité absolue au conseil métropolitain. Bruno Bernard n'aura donc pas besoin d'accord pour présider la Métropole ces prochaines années. Au total, les écologistes alliés à la gauche obtiennent 84 des 150 sièges du conseil de la Métropole. De leur côté, l'alliance entre Les Républicains et les listes de Gérard Collomb recueillent 43 sièges, tandis que David Kimelfed et son camp récupèrent 23 sièges.

Par Louis Tanca avec Benjamin Rieth