BFM Lille
Grand Lille

Nord: la préfecture place le département en vigilance sécheresse

De l'eau s'écoule d'un robinet (illustration).

De l'eau s'écoule d'un robinet (illustration). - -

Les températures clémentes et la faible pluviométrie des derniers mois ont contribué à assécher les nappes et à réduire les ressources en eau.

Le Nord ne fait pas exception. Au même titre que bon nombre de territoires du sud de la France, le département a été placé en vigilance sécheresse, a indiqué la préfecture ce jeudi.

En cause, une "météo extrêmement clémente" depuis le mois de mars, "avec des températures légèrement supérieures à la moyenne mais surtout un ensoleillement très marqué ainsi qu’une pluviométrie très faible". Le déficit de pluie est estimé à plus de 50% par les services de l'État.

Ces facteurs ne sont pas sans conséquences pour les cours d'eau. "Une baisse très importante et généralisée des débits" a ainsi été répertoriée.

Un appel à réduire la consommation et les prélèvements

Le placement en vigilance sécheresse doit permettre au département du Nord d'"anticiper toute dégradation supplémentaire des cours d'eau". En ce sens, les usagers sont appelés à réduire leur consommation ainsi que leurs prélèvements dans les milieux naturels "pour ne pas porter atteinte à la ressource".

En cas d'une nouvelle dégradation des indicateurs, la préfecture n'exclut pas d'imposer des mesures de restriction dans les zones jugées les plus préoccupantes.

Si l'année 2021 s'est révélée particulièrement pluvieuse -et a mis fin à quatre années de sécheresse-, l'hiver tout juste écoulé a été "l’un des plus doux depuis 1947". La pluviométrie s'est avérée "tout juste suffisante" pour permettre "une recharge correcte des nappes sur une majeure partie du territoire". D'où l'assèchement actuel.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions