BFM Business

Sondage BFMTV - Retraites: après les annonces de Philippe, une majorité de Français approuve toujours la mobilisation

Selon notre sondage Elabe "L'Opinion en direct" diffusé ce mercredi soir, 54% des Français approuvent toujours le mouvement social contre la réforme des retraites. Un chiffre en baisse de quatre points en une semaine.

Une semaine après le début de la grève, le Premier ministre Edouard Philippe a levé le voile ce mercredi sur la réforme des retraites qui doit instaurer un régime universel par points. Une série d'annonces qui a fait l'unanimité contre elle du côté des principales organisations syndicales. Toutes appellent désormais à la mobilisation. 

Quant aux Français, plus d’un sur deux (54%) approuvent toujours le mouvement social contre la réforme des retraites, même si l’approbation est en baisse de quatre points en une semaine, selon notre sondage "L’Opinion en direct" réalisé par Elabe et diffusé ce mercredi soir. Paradoxalement, 51% des personnes interrogées estiment que la mobilisation doit s’arrêter, tandis que 47% sont favorables à sa poursuite.

Par ailleurs, quatre français sur dix (41%) estiment qu'Emmanuel Macron et le gouvernement sont les premiers responsables du conflit social. 28% pointent plutôt la responsabilité des syndicats et 31% pensent qu’ils sont autant responsables l’un que l’autre.

Une réforme qui divise

Sur le contenu de la réforme des retraites, un sondé sur deux se dit favorable au projet (37% "plutôt favorables" et 13% "très favorables"), tandis que 49% se disent opposés (31% "plutôt opposés" et 18% "très opposés"). Le 1% restant est "sans opinion".

Parmi les mesures les plus populaires: la possibilité de partir à la retraite deux ans plus tôt pour les métiers pénibles (91% d’avis favorables), la mise en place d’une pension minimale à 1000 euros pour une carrière complète au SMIC (81%) et la majoration de la retraite de 5% dès le premier enfant, à attribuer à l’un des deux parents (79%). La suppression des régimes spéciaux est quant à elle approuvée par 70% des sondés.

À l’inverse, parmi les mesures qui recueillent la plus faible popularité figurent la mise en place d’un système universel par points (58% d’avis favorables) et surtout l'instauration d'un âge d’équilibre à 64 ans à partir de 2027 (54% d’avis défavorables).

Malgré un discours qui se voulait pédagogique, le Premier ministre ne semble pas avoir réussi à rassurer. En effet, 56% des Français considèrent que le nouveau système de retraite ne permettra pas de bénéficier d’un niveau de pension de retraite équivalent au système actuel.

Enquête réalisée selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interrogation par Internet le 11 décembre 2019.

Paul Louis