BFM Business

Quelles start-up ont rejoint le programme China Booster ?

-

- - -

Le 20 mai dernier, le French Chinese Center a lancé avec le soutien de la CCI Marseille Provence le programme China Booster, un accélérateur de start-up dédié au secteur de la mode, du luxe, de la beauté et de la tech. Parmi une vingtaine de candidatures, quatre ont été retenues. Présentations.

Konjak Paris

Très à la mode sur internet, compléments alimentaires et autres recettes d’accompagnement diététique sont particulièrement scrutés. Konjak Paris a réussi à convaincre China Booster avec sa cure de 14 jours, basée sur un complément alimentaire 100% naturel à base de konjac bio, qui pousse notamment en Chine. Un allié du quotidien pour contrôler son poids et stimuler un effet brûleur de graisse.

Atelier Sainte Victoire

L’Atelier SAinte Victoire a de son côté conquis le jury avec ses cosmétiques bios. Savons artisanaux, parfums fabriqués au pied de la montagne Sainte Victoire, ces produits made in France et authentiques devraient eux aussi charmer les consommateurs chinois. L’eau pure de Provence compose les produits de la gamme, qui sont certifiés BIO (Ecocert Cosmos Organic et Cosmebio).

Corpo35

Le savoir faire des parfumeurs français sera une fois de plus mis à l’honneur avec l’entreprise CORPO Fragrances. Elle conçoit en effet des parfums uniques de fabrication 100% made in France, qui devraient enchanter la clientèle chinoise par sa délicatesse.

Enfin, la dernière start up à rejoindre le programme de mentorat rejoint davantage l’univers de la tech, tout comme celui du bien-être : il s’agit de Airbliss.

Airbliss

La start-up originaire des Pays Bas (le concours étant ouvert à la France et l’Europe) a développé un prototype de masque antipollution innovant et connecté. Il se présente comme étant “le meilleur masque intelligent de protection contre l’air pollué”, mettant en avant son design et sa technologie révolutionnaire, combinant le BreatheEase™ System ainsi qu’un système d’étanchéité permettant de contrôler la chaleur et l’humidité sous le masque. 

Ces quatre start-up pourront donc bénéficier d’un programme de mentorat intensif de six mois sur-mesure et gratuit, qui permettra notamment aux entrepreneurs de faciliter leurs échanges et affaires avec la Chine. À noter que les prochaines sélections se dérouleront en octobre 2020.

En partenariat avec China Radio International