BFM Business

Masques, respirateurs... Emmanuel Macron annonce une "dotation exceptionnelle de 4 milliards d'euros"

Emmanuel Macron a annoncé une dotation exceptionnelle de 4 milliards d'euros à Santé Publique France pour assurer la production des produits sanitaires nécessaires. Le chef de l'Etat souhaite "l'indépendance pleine et entière" de la France "d'ici la fin de l'année".

Ce mardi, depuis l'usine de masques de Kolmi-Hopen près d'Angers (Maine-et-Loire), Emmanuel Macron a annoncé une "dotation exceptionnelle de 4 milliards d'euros" à Santé publique France.

Ce budget a pour but de financer les commandes "en médicaments, respirateurs et masques" destinés à lutter contre l'épidémie de Covid-19. "C'est évidemment une contribution exceptionnelle qui montre la mobilisation aussi de l'Etat et de ses financements", a ajouté le président de la République,

"Le jour d'après ne ressemblera pas au jour d'avant. Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne", a déclaré le président. "Nous avons commencé avant crise. Nous avons passé des réformes qui permettent à notre pays d'être plus compétitif mais il nous faut retrouver la force morale et la volonté pour produire davantage en France et retrouver cette indépendance".

 "L'indépendance pleine et entière" de la France 

Le président a aussi fait un point sur l'effort de production sur les masques, les respirateurs artificiels et le gel hydroalcoolique. Emmanuel Macron souhaite "l'indépendance pleine et entière" de la France "d'ici la fin de l'année" dans la production de masques de protection face au coronavirus.

"Fin avril nous serons à plus de 10 millions" de masques fabriqués en France et "nous continuerons cet effort", a déclaré le chef de l'Etat. "Je veux que d'ici la fin de l'année nous ayons obtenu cette indépendance pleine et entière", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a précisé que tous ces masques ne seront pas des modèles FFP2 "qui sont réservés aux soignants". Il rappelle que 95 prototypes produits par des entreprises françaises ont déjà été validés. Ils seront destinés à toutes les autres catégories de professionnels qui ont des contacts avec le public. Le président a notamment cité les transporteurs, les pompiers, les forces de l'ordre les caissières et les postiers.

10.000 respirateurs français d'ici fin mai

Concernant les respirateurs artificiels, Emmanuel Macron a salué l'effort d'Air Liquide qui produit une partie de ces appareils dans son usine d'Antony (Hauts-de-Seine). 

Le chef de l'Etat a dévoilé la création d'un consortium pour accroitre la production de respirateurs. Piloté par Air Liquide, ce groupe est composé du spécialiste des équipements électriques Schneider Electric, de l'équipementier automobile Valéo et du constructeur PSA. "Nous produirons 10.000 respirateurs français d'ci fin mai", a assuré Emmanuel Macron.

Le consortium produira des respirateurs lourds destinés à équiper les lits supplémentaires annoncés par le ministre de la Santé Olivier Véran la semaine dernière. La France veut atteindre une capacité d'environ 14.000 lits en réanimation sur le territoire national pour faire face à l'afflux de malades, contre 5.000 lits avant la crise.

Il s'agira de 8.500 modèles Osiris et de 1.500 modèles T60, plus complexes, tous deux déjà fabriqués par Air Liquide. Ils seront assemblés dans l'usine Air Liquide Medical Systems à Antony (Hauts-de-Seine), avec un pré-assemblage de "blocs mécaniques" sur un atelier que PSA est en train d'installer dans son usine de Poissy (Yvelines). 

dossier :

Emmanuel Macron

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco