BFM Business

PSA: l'accord avec Dongfeng serait validé par la famille Peugeot

Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance de PSA, a lui plusieurs fois montré ses réticences à l'arrivée de Dongfeng dans le capital de PSA.

Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance de PSA, a lui plusieurs fois montré ses réticences à l'arrivée de Dongfeng dans le capital de PSA. - -

Les deux sociétés du clan Peugeot possédant des participations dans le constructeur auraient voté en faveur du protocole d'accord avec le groupe chinois sur l'augmentation de capital, rapporte, ce lundi 17 février, l'agence Reuters.

Ce serait une étape décisive pour l'augmentation de capital de PSA censée renforcer et internationaliser davantage le groupe.

Selon deux sources citées par Reuters ce lundi 17 février, les deux structures de la famille Peugeot possédant des parts dans l'entreprise auraient, par le biais de leurs conseils d'administration respectifs, approuvé l'accord conclu avec le constructeur chinois Dongfeng sur ce projet.

Ainsi la holding FFP, dirigée par Robert Peugeot et qui possède 19% du capital de PSA, aurait donné son feu vert, tout comme Etablissements Peugeot Frères (EPF), qui elle détient 6,3% et est présidée par Jean-Philippe Peugeot.

Ce projet doit acter l'arrivée de Dongfeng et de l'Etat français au sein du capital de l'entreprise avec, en parallèle, une levée de fonds opérée sur les marchés. Au total, le groupe augmenterait son capital de 3 milliards d'euros. Les deux nouveaux actionnaires disposeraient alors à peu près du même poids que la famille Peugeot, qui verrait ainsi sa participation diluée.

Une famille divisée

Selon plusieurs médias, Robert Peugeot a toujours été favorable à ce schéma. Il ne serait donc pas étonnant que la FFP et EPF ait effectivement donné leur aval.

En revanche, son cousin Thierry Peugeot, qui est lui président du conseil de surveillance de PSA, a plusieurs fois affirmé son opposition à ce projet. Dans une lettre révélée le 30 janvier dernier par Les Echos, il avait ainsi écrit à son cousin Robert en soulignant ses réticences et en demandant à ce que l'augmentation de capital passe intégralement par le marché, sans faire intervenir Dongfeng et l'Etat.

Les modalités de l'augmentation de capital de PSA seront examinées lors d'un conseil de surveillance, mardi 18 février et devraient ensuite être dévoilées lors de la présentation des résultats annuels du groupe, mercredi 19 février.

J.M. avec Reuters