BFM Business

PSA: vers deux augmentations de capital

Dongfeng a un accès direct au marché occidental grâce à PSA.

Dongfeng a un accès direct au marché occidental grâce à PSA. - -

L'ouverture du capital de PSA à Dongfeng et l'Etat français devrait être avalisée mardi 18 février. Mais cette augmentation pourrait être immédiatement suivie d'une seconde permettant de lever 1 milliard d'euros supplémentaire.

Semaine chargée pour PSA. En marge de la publication de ses résultats financiers, le groupe devrait conclure les négociations concernant sa recapitalisation.

Dans un deuxième temps, une autre augmentation de capital pourrait avoir lieu, avec droits préférentiels de souscription, réservée aux actionnaires. Une opération qui pourrait aboutir à lever jusqu'à 1 milliard d'euros supplémentaire.

Après des mois de négociations, le projet d'accord entre PSA, Dongfeng et l'Etat français devrait être présenté demain, mardi 18 février, au conseil de surveillance du groupe automobile. Ce mémorandum sera signé par les différentes parties dans la foulée avant d'être présenté à la presse mercredi 19 février.

Concernant l'aspect financier, PSA, qui a un besoin urgent de liquidités, devrait procéder à une augmentation de capital de 3 milliards d'euros. Une souscription réservée à Dongfeng et à l'Etat français. A l'issue de l'opération, la famille Peugeot, Dongfeng et l'Etat français devraient se retrouver à parité avec 14 % du capital du groupe.

Inquiétude du secteur automobile

L'accord porterait aussi sur l'aspect industriel. Dongfeng devrait prendre part au développement de la technologie Hybrid Air mise au point par PSA. Les deux partenaires devraient construire une 4ème usine en Chine, mais aussi se lancer sur de nouveau marchés comme les émergents.

Et selon nos informations, cette perspective inquiète le secteur automobile. En accueillant Dongfeng à son capital, PSA lui ouvre la boite de Pandore. L'industriel européen, qui nous a fait ces confidences, ne mâche pas ses mots. Il s'inquiète et d'autres poids lourds du secteur partagent, nous dit-il, son analyse. Selon lui, on apporte à Dongfeng sur un plateau un accès direct au marché occidental et à la technologie du groupe Peugeot pour une bouchée de pain. Car même si Dongfeng va injecter jusqu'à 1 milliard d'euros, c'est une somme dérisoire par rapport aux enjeux.

Un véritable gâchis selon ce dirigeant. Avec trois actionnaires de références, la famille Peugeot, l'Etat Français et Dongfeng, le groupe va vite devenir ingérable, car il y aura toujours une des parties en contradiction avec les deux autres.

Mathieu Sévin