BFM Business

PSA: la famille Peugeot veut "continuer de jouer un rôle important"

PSA aura désormais trois actionnaires sur un même pied d'égalité.

PSA aura désormais trois actionnaires sur un même pied d'égalité. - -

Malgré l'arrivée prochaine du Chinois Dongfeng et de l'Etat français au capital de PSA, la famille Peugeot veut assurer la "stabilité" de l'entreprise. C'est le message qu'a voulu faire passer Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance, samedi 25 janvier.

"Les Peugeot ont toujours été l'actionnaire de référence de PSA et tiennent à continuer à jouer un rôle important". La phrase est signée Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance de PSA, dans Le Figaro de ce samedi 25 janvier. Selon lui, il s'agit d'un "gage de stabilité, de pérennité pour l'entreprise, ses salariés et ses partenaires".

Après plusieurs mois d'altermoiements, PSA a confirmé, lundi 20 janvier, un projet d'arrivée du Chinois Dongfeng et de l'Etat dans son tour de table, dans le cadre d'une augmentation de capital de trois milliards d'euros.

PSA doit "rester une entreprise manoeuvrable"

Si les modalités d'une telle opération sont encore incertaines, les deux nouveaux actionnaires devraient prendre chacun 14% du capital, à la même hauteur que la famille Peugeot, qui était jusqu'à présent l'actionnaire de référence.

Interrogé sur la viabilité d'un schéma plaçant sur un pied d'égalité trois actionnaires, Thierry Peugeot précise que "les discussions sont en cours pour assurer à PSA la meilleure gouvernance" car "ce qui est indispensable, c'est que PSA reste une entreprise manoeuvrable".

"Il nous faut converger vers un juste équilibre", ajoute-t-il en lançant sous forme de boutade : "je ne crois pas avoir jamais vu de lion à trois têtes... Il doit y avoir une raison à cela !"

Y. D avec AFP