BFM Business

PSA confirme un projet d'augmentation de capital

PSA voudrait annoncer cet accord avant la publication de ses résultats annuels, le 19 février prochain.

PSA voudrait annoncer cet accord avant la publication de ses résultats annuels, le 19 février prochain. - -

Le groupe automobile confirme, ce 12 décembre, un projet d'augmentation de capital. Mercredi, l'agence Reuters indiquait que le conseil de surveillance de PSA avait approuvé l'entrée au capital de Dongfeng et de l'Etat français.

PSA Peugeot Citroën a confirmé, jeudi 12 décembre, "étudier des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, y compris Dong Feng Motor, ainsi qu'un projet d'augmentation de capital".

Le constructeur automobile français en difficulté précise toutefois dans un bref communiqué qu'"il n'y a aucun accord sur les termes d'une éventuelle opération". "Ces discussions sont à un stade préliminaire et aucune assurance ne peut être donnée quant à leur aboutissement", poursuit-il.

Le feuilleton PSA-Dongfeng se poursuit donc. Selon le Financial Times de mercredi 11 décembre, les deux groupes se seraient entendus sur les principaux points d'un accord qu'ils dévoileraient au grand jour avant la publication des résultats annuels de PSA, le 19 février prochain.

Le quotidien britannique, citant deux sources proches du dossier, précisait que les deux constructeurs sont en train d'examiner les détails.

Il expliquait qu'en échange d'une injection de capitaux dans le groupe français, Dongfeng "bénéficierait d'un partage de technologies". Les deux sociétés prévoiraient ainsi de produire des voitures à bas coût pour le marché d'Asie du Sud-Est. L'augmentation de capital serait comprise entre 3 et 4 milliards d'euros.

Ce dernier point recoupe les informations de l'agence Reuters qui, de son côté, affirme que le conseil de surveillance du groupe a validé le principe d'une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros qui impliquerait Dongfeng ainsi que l'Etat français.

La famille Peugeot diluée?

La proposition, qui n'a pas encore été finalisée selon l'agence, prévoirait à la fois une augmentation de capital préférentielle avec droits de souscriptions pour les actionnaires existants, et une augmentation de capital réservée dont le prix serait fixé à moins de sept euros par action.

Selon cette proposition, Dongfeng et l'Etat français monteraient chacun à 20% du capital de PSA tandis que la famille Peugeot verrait son poids diluer de 25% à 15%, selon la source de Reuters.

La récente nomination par le groupe de l'ex-numéro deux de Renault, Carlos Tavares, au sein du directoire de l'entreprise a été une décision visant à faciliter les négociations avec Dongfeng. Carlos Tavares, qui doit prendre la tête de PSA en 2014, doit gérer l'opérationnel pour que l'actuel numéro un du groupe, Philippe Varin, puisse se concentrer sur les discussions avec Dongfeng.

J.M et AFP