BFM Business

Peugeot dépassé par le succès de son 3008

Pour s'offrir le dernier-né de la marque au lion, il faut désormais s'armer de patience. Peugeot a donc décidé d'accélérer la cadence de production de ce SUV assemblé à Sochaux.

Peugeot n'avait visiblement pas imaginé que le 3008 puisse séduire autant de Français. Un modèle dévoilé en mai et lancé cet automne, à l'occasion du Mondial de l'automobile. Désormais présenté comme un véritable SUV, disposant d'une version au look sportif (GT Line) et à la mécanique plus musclée (GT), ce modèle qui est monté en gamme par rapport à la génération précédente se vend beaucoup mieux que prévu.

Deux mois après le début de sa commercialisation, Peugeot a déjà enregistré 40.000 commandes. Soit deux fois plus qu'espéré. Mais, ces bonnes performances donnent des sueurs froides au Lion. Peugeot ne parvient plus à le produire dans des délais raisonnables. Les délais de livraison s'allongent, au grand dam des clients. Cette situation est une conséquence directe de la stricte gestion des stocks mise en place par Carlos Tavares, le président de PSA.

Peugeot augmente les cadences de production 

Si cette pratique permet de réaliser d'importantes économies, et donc de préserver la trésorerie de l'entreprise, elle pourrait finir par nuire au succès du 3008. Certains acheteurs doivent déjà patienter jusqu'à 7 mois avant de recevoir les clés de leur voiture. Or en annonçant de tels délais de livraison aux acheteurs potentiels, les commerciaux de la marque redoutent de les faire fuir vers... la concurrence.

Pour rectifier le tir, Peugeot a décidé d'augmenter les cadences de production. Dès le mois de janvier, l'usine de Sochaux (Doubs) produira 53 exemplaires du 3008 par heure contre 47 actuellement. La direction du site va également mettre en place une troisième équipe de production. Ainsi, plus de 1.000 intérimaires travailleront, vraisemblablement de nuit, à partir du mois d'avril. Le temps que les fournisseurs et les équipementiers s'organisent eux aussi pour produire davantage et plus vite.

Mathieu Sévin édité par A.M.