BFM Business

Moscovici:"l'alliance industrielle entre PSA et GM est confortée"

Pierre Moscovici s'est réjoui que le partenariat entre GM et PSA soit "renforcé".

Pierre Moscovici s'est réjoui que le partenariat entre GM et PSA soit "renforcé". - -

Le ministre de l'Economie a, ce vendredi 13 décembre, affirmé à BFM Business que le partenariat entre General Motors et PSA "n'est pas remis en cause" et qu'il est au contraire "renforcé". Comme Arnaud Montebourg avant lui, il a assuré que PSA "doit rester français".

Il n'y a désormais plus de lien financier entre PSA et General Motors (GM). Jeudi 12 décembre, le groupe américain a annoncé avoir cédé les 7% qu'il détenait dans le capital du constructeur français.

Interrogé par BFM Business ce 13 décembre, Pierre Moscovici a affirmé que "l'important est que l'alliance stratégique et industrielle soit maintenue et même confortée et renforcée".

"Il y a un côté des choix stratégiques et industriels et de l'autre des choix financiers et l'alliance avec General Motors n'est pas remise en cause et je m'en réjouis", a-t-il poursuivi.

"Pour le reste il revient à l'entreprise de définir ses partenariats industriels et financiers et j'ai eu l'occasion de dire que l'Etat se sent impliqué dans l'avenir", a-t-il ajouté.

"PSA doit rester français"

Pierre Moscovici a rappelé que l'Etat est déjà impliqué à travers "la garantie de 7 milliards d'euros sur la banque PSA".

En outre, comme Arnaud Montebourg sur BFMTV ce matin, le ministre de l'Economie a affirmé que "PSA doit rester français", "même s'il peut y avoir d'autres partenaires". Le chinois Dongfeng devrait notamment entrer au capital de PSA au début de l'année prochaine.

J.M.