BFM Business

Le bonus auto moins généreux dès le 1er novembre

Le bonus écologique a été réduit

Le bonus écologique a été réduit - -

A partir du 1er novembre, le bonus écologique va être réduit. La prime pour les véhicules traditionnels émettant entre 60 et 90 grammes de CO2 par kilomètre sera de 150 euros contre 550 aujourd'hui. Une mauvaise nouvelle pour les constructeurs français.

Les automobilistes soucieux d'écologie vont être moins récompensés. A partir du 1er novembre, le bonus écologique, qui bénéficiait aux conducteurs à l'achat d'une voiture à faible consommation de carburant, va être fortement réduit. Il ne favorisera plus désormais que les véhicules hybrides ou électriques, selon un décret paru ce jeudi 31 octobre au journal officiel.

Ce bonus écologique prévoit que pour les motorisations classiques, seuls les véhicules traditionnels émettant entre 60 et 90 grammes de CO2 par kilomètre conservent une prime, par ailleurs rabotée à 150 euros, contre 550 euros jusqu'ici. Les véhicules émettant entre 90 et 105 grammes de CO2, qui bénéficiaient d'un bonus de 200 euros en 2013, n'en bénéficieront plus.

Les motorisations "alternatives" subissent, elles aussi, la réduction de l'incitation à l'achat. Les voitures électriques voient ainsi leur bonus revenir de 7.000 à 6.300 euros, les hybrides passant de 4.000 à 3.300 euros, et les hybrides rechargeables à 4.000 euros (contre 4.500 ou 5.000 auparavant suivant les cas).

Nouveau malus au 1er janvier 2014

De son côté, le nouveau malus écologique entrera en vigueur au 1er janvier 2014. Il concernera tous les véhicules qui émettent 130 grammes de CO2 ou plus.

Le nouveau barème de cette majoration sera compris entre 150 et 8.000 euros maximum. En 2013, il était compris entre 100 et 6.000 euros.

L'objectif du gouvernement est de réduire le coût du dispositif pour le Budget de l'Etat. Le bonus-malus devra en effet s'équilibrer financièrement.

Mauvaise affaire pour les constructeurs françaises

Ce sont les modèles les plus récents, ceux qui se vendent bien qui vont être le plus pénalysé par les nouveaux barêmes.

Du coté de Renault, Captur et Clio perdent leur bonus. Or ce sont ces deux modèles qui tirent les ventes de la marques. Du coté de PSA, les Peugeot 208 et 2008, mais aussi les Citroën C3 et DS3 ne bénéficient plus du coup de pouce.

Au dela des répercussions commerciales, le durcissement du dispositif risque aussi d'avoir un impact sur la production automobile en France. Car mis à part le Renault Captur fabriqué en Espagne, les autres modèles concernés sont majoritairement fabriqué dans les usines Françaises.

BFMbusiness.com