BFM Business

Elon Musk se donne trois ans pour créer le métro du futur à Chicago

VIDEO - Propriété d'Elon Musk, The Boring Company, société spécialisée dans le creusement de tunnels promet de réaliser en trois ans un système de navettes autonomes reliant, à 240 km/h, le centre de Chicago à l'aéroport. Coût du projet: 1 milliard de dollars.

Lorsqu'en mars 2017, Elon Musk avait dévoilé le projet Boring, beaucoup pensaient que ce "projet fou" annoncé dans un simple tweet n'était qu'une lubie de plus du plus imaginatif des entrepreneurs américains. Ils avaient tort. Après l'annonce en mai dernier d'un projet de métro à Los Angeles en attente d'homologation, la ville de Chicago a pris les devants en confiant à The Boring Company la création d'une liaison entre le centre ville et l'aéroport d'O'Hare. Lors d'une conférence de presse avec Rahm Emanuel, maire de la ville de l'Illinois, Elon Musk a dévoilé les détails de cette liaison souterraine.

Embarqués dans des navettes autonomes roulant à 240 km/h, les passagers pourront parcourir les 32 kilomètres séparant le principal terminal de O'Hare international airport de Downtown Chicago en douze minutes contre au mieux une heure en taxi ou en VTC. Le tout avec un départ toutes les 30 secondes. "Se rendre du centre ville à O'Hare est une course contre la montre et [avec ce projet], Chicago aura une longueur d'avance", a déclaré Rahm Emanuel. 

Le projet s'inspire de l’Hyperloop, ces capsules circulant dans des tunnels capables de circuler à 1200 km/h sur de longues distances. Le Chicago Express Loop transportera les passagers dans des navettes électriques à sustentation magnétique (skates) qui circuleront, eux aussi, dans des tunnels. Seule différence, elles ne circuleront pas dans un tube sous vide.

The Boring Company se chargera de percer les tunnels et Tesla fournira les navettes en modifiant le châssis du SUV Model X (voir vidéo ci-dessous) afin de pouvoir transporter jusqu'à 16 passagers.

"Nous disposons de la technologie de véhicules électriques et autonomes la plus avancée au monde, et nous pouvons l'appliquer pour exploiter le tunnel", a lancé Elon Musk. Le dirigeant a aussi dévoilé que Space X, le groupe spatial qu’il a fondé pour la colonisation de Mars, participera également aux travaux en mettant à disposition les compétences de ses ingénieurs pour finaliser les travaux en seulement trois ans.

Elon Musk reste néanmoins un peu flou quant à son modèle économique. "Chicago nous donne l'opportunité de montrer qu'il (le train) peut être utile, économiquement viable et déployé à grande échelle" assure-t-il. Le coût du projet est évalué à 1 milliard de dollars et sera supporté en grande partie par The Boring Company, la ville de Chicago ayant exigé que le financement soit assuré par des fonds privés. Elon Musk est persuadé qu'il n'aura pas de mal à attirer les investisseurs pour financer le projet car "les perspectives économiques sont assez irréfutables".

La municipalité a également exigé que le prix du billet ne dépasse pas le tarif d'une course du centre-ville à l'aéroport qui peut coûter, selon la circulation entre 35 et 50 dollars. Mais Elon Musk assure déjà qu'il fera mieux que cela. Lors de conférence de presse, il a affirmé que l'aller simple coûtera entre 20 et 25 dollars. Moins cher donc que le CDG Express qui, en 2014, doit relier dans un train classique, l'aéroport de Roissy à la gare de l'Est.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco