BFM Business

Confinement: les déplacements entre régions restent possibles, mais sont contrôlés

Des policiers contrôlent les attestations à Marseille le 31 octobre 2020.

Des policiers contrôlent les attestations à Marseille le 31 octobre 2020. - Nicolas Tucat

Si le confinement reste la règle, les déplacements interrégionaux restent autorisés à condition d'avoir un motif familial impérieux ou une dérogation professionnelle, par exemple.

"Vous ne pourrez pas vous déplacer d'une région à l'autre", avait affirmé Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée fin octobre. En réalité, comme pour tous les autres déplacements, il est possible de le faire à condition d'avoir une attestation valide: jusqu'au 1er décembre, au moins, les déplacements entre régions sont soumis à un contrôle strict et devront être justifiés, confirme le ministère de l'Intérieur à BFMTV.com.

Ils restent ainsi autorisés s'ils sont nécessaires dans le cadre du travail, à condition de pouvoir présenter un justificatif de déplacement professionnel fourni par l'employeur. Il est également possible de circuler entre deux régions en cas de "motif familial impérieux", avec obligation de présenter une attestion et des justificatifs, ou encore pour conduire les enfants à l'école.

Des déplacements qui doivent rester limités

En clair, ces déplacements restent très limités et dans le cadre des dérogations définies par le gouvernement, rappelle-t-on à Beauvau, la règle étant de rester au maximum à son domicile.

Une tolérance a été appliquée ce week-end pour le retour des vacances de la Toussaint. "Jusqu'à dimanche soir, on peut rentrer à son domicile principal, c'est bien d'avoir un justificatif de domicile pour prouver qu'on est sur le retour", expliquait Camille Chaize, la porte-parole du ministère de l'Intérieur, sur BFMTV.

dossier :

Reconfinement

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV