BFM Business

Bornes de recharge Tesla: Elon Musk sévit contre le stationnement abusif

Trop de clients de Tesla utilisaient les aires Superchargeurs comme des places de stationnement gratuites. Un simple tweet a convaincu Elon Musk de mettre fin à cet abus.

Trop de clients de Tesla utilisaient les aires Superchargeurs comme des places de stationnement gratuites. Un simple tweet a convaincu Elon Musk de mettre fin à cet abus. - Johan Eisele - AFP

Réagissant au tweet du Français Loïc Le Meur qui se plaignait d’avoir de plus en plus de mal à trouver une place pour recharger sa Tesla, Elon Musk a décidé de taxer ceux qui confondent les bornes de recharge avec des places de parking gratuites.

Elon Musk ne se contente pas de publier des tweets, il lit aussi ceux qui lui sont adressés. D’autant plus si ces derniers lui indiquent une tendance qui, à la longue, peut nuire à son activité. En l’occurrence, celle de Tesla, et plus précisément des bornes de recharge qu’il met gratuitement à la disposition des utilisateurs.

En décembre, Loïc Le Meur, le célèbre créateur français de start-up expatrié en Californie, lui apprend en moins de 140 caractères que les stations de recharge deviennent peu à peu des parkings gratuits. Selon le tweet, de nombreux propriétaires laissent leur Tesla branchée alors qu’elles sont totalement rechargées. Et ceux qui ont besoin de faire le plein doivent attendre que les places se libèrent.

Elon Musk a répondu le jour même. "Tu as raison, ça devient un problème. [...] Nous allons agir".

Exactement six jours plus tard, Tesla annonçait officiellement à ses clients que désormais, il allait facturer 40 cents par minute une fois que la batterie est totalement rechargée, soit 24 dollars de l’heure. Le client recevra sur son smartphone, via l’appli, un message d’alerte 5 minutes avant que la batterie soit totalement chargée. Après la charge complète, le compteur commencera à tourner et la facture finale sera à régler au moment de la révision du véhicule. De quoi inciter de nombreux propriétaires de voitures électriques à ne pas occuper une place sans motif réel.

Bien sûr, ces "frais d'occupation injustifiée" ne se limitent pas aux utilisateurs californiens. Elle a également été appliquée dans le monde entier. En Europe, le montant est de 0,35 euro la minute, soit 21 euros de l’heure.

Sur son blog, le constructeur rappelle que "le propriétaire d'un véhicule thermique ne le laisserait jamais stationné à la pompe d'une station de carburant, le même principe s'applique aux Superchargeurs". À bon entendeur...

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco