BFM Business

Alstom se renforce encore dans l'hydrogène en s'associant à Liebherr

Cette entreprise basée à Toulouse développe notamment une technologie de compresseurs à air particulièrement adaptée aux piles à combustible à hydrogène.

Alstom continue à consolider son expertise dans l'hydrogène dédié au ferroviaire. Quelques semaines après l'annonce d'un partenariat avec Hynamics, une filiale d'EDF, afin de "définir un standard international de ravitaillement qui permettra de limiter l'immobilisation des trains à hydrogène lors de leur remplissage", l'industriel français s'associe avec Liebherr.

Cette entreprise basée à Toulouse développe notamment une technologie de compresseurs à air particulièrement adaptée aux piles à combustible à hydrogène.

Il s'agira d'optimiser "les systèmes de piles à combustible à hydrogène, et entre autres d’améliorer la fiabilité et la durabilité des piles à combustible, d’augmenter leur puissance massique et volumique et de réduire le coût de ce type de solution", peut-on lire dans un communiqué.

Rôle majeur

"Mettant à profit sa grande expérience dans la technologie des piles à combustible pour les applications automobiles et aéronautiques, Liebherr, en tant que fournisseur de turbocompresseurs aux intégrateurs de systèmes de piles à combustible, jouera un rôle majeur dans le processus de réduction des émissions des transports ferroviaires", ajoutent les Alstom et Liebherr.

L'industriel français multiplie donc les partenariats afin de renforcer sa position de leader dans le train à hydrogène dont le développement en Europe est rapide avec des expérimentations, des commandes et même des premières circulations commerciales.

L'idée est de faire rouler ces trains sur les réseaux ferrés non électrifiés (50% en Europe, 40% en France) afin d'accélérer la transition énergétique du ferroviaire.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business